Strasbourg : Ca roule à la manufacture des tabacs

Voilà déjà 12 ans que la future « fourmilière » du quartier de la Krutenau à Strasbourg, le projet de la  Manufacture des tabacs, est sur la table. Après  la fermeture de l’usine en 2010, son chantier n’a réellement pu commencer qu’en 2018, tranches par tranches. En janvier dernier était annoncée l’attribution du dernier lot disponible de 758 m2 et l’on pouvait espérer quelques installations d’ici à l’été, mais il faudra encore un peu de patience. Pourtant, l’on sent bien que les choses avancent à grands pas, que l’ensemble sera bientôt prêt et livré pour devenir une véritable locomotive de la culture, des sciences, un écosystème innovant strasbourgeois, une véritable fourmilière où se croiseront étudiants, riverains, chercheurs, touristes, créateurs d’entreprises et maraîchers, consommateurs solidaires, artistes… .

Pour l’heure, depuis l’hiver dernier, seul l’Hostel The People, sorte d’auberge de jeunesse, avec ses 250 lits et son bar restaurant, est ouverte. « C’est à la fois comme lieu d’hébergement, ce qui manquait pour ce type de public, souligne Alain Jund, élu à la ville et délégué au développement de l’habitat participatif, mais aussi un lieu de café, bar, restaurant, un lieu de rencontres. Un lieu qui a permis aussi à beaucoup de Strasbourgeois de découvrir  l’intérieur de la Manufacture et même la terrasse en été, car la Manufacture était autrefois interdite d’accès ».

Quel calendrier ?

Mais finalement, peu de Strasbourgeois savent encore ce qui se trame réellement derrière les hauts murs de ce patrimoine situé dans l’un des quartiers les plus effervescents de la ville. Et surtout « quand tout sera fini ». Un lieu de 15.000 m2, central, à l’architecture industrielle emblématique datant du XIXe siècles qui a été conservé, inscrit depuis décembre 2016 aux Monuments historiques. Un lieu situé aussi à proximité immédiate de l’ensemble universitaire et à quelques encablures de la cathédrale. « Dans 18 mois, tout sera terminé, promet Alain Jund. A la rentrée de septembre 2023, l’ensemble de la Manufacture sera occupé, les aménagements de la grande cour seront terminés. »

La manufacture des tabacs . Le 19 06 2008
La manufacture des tabacs . Le 19 06 2008 – G . VARELA / 20 MINUTES

Puis de septembre à février prochain, l’École Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement (l’ENGEES) et l’École d’ingénieurs en géophysique (EOST), de l’Université de Strasbourg vont rentrer dans leurs locaux. « Cela ne fera pas loin d’un bon millier d’étudiants qui vont arriver en quelques mois, se félicite Alain Jund. L’ouverture se fait sur plusieurs mois, à la fois pour absorber le nombre d’étudiants, mais aussi parce qu’il y a encore quelques travaux de finition, mais c’est l’étape importante de la prochaine rentrée. »

Viendra ensuite, d’ici le printemps 2023, l’installation de quatre structures : Eco-vestiaire, un projet de recyclerie d’article de sport, Tiers-Lab/Faktory, un tiers lieu créatif, la Source, un espace développé par le pôle de compétitivité Hydreos et enfin le centre musical de la krutenau. Le tout réparti autour de la structure centrale, le lab, des petits restaurants mais surtout un producteur local avec une épicerie de produits locaux, une toiture-terrasse végétalisée avec des potagers pour la cuisine du restaurant au-dessous. Le tout ouvert sur le quartier. Et c’est à la Hear, la Haute Ecole des Arts du Rhin, à qui reviendra l’honneur de clôturer et de profiter pleinement de cette réhabilitation à la rentrée de septembre 2023.