Sortie de la Hongrie de l’UE, défaite écrasante de Trump… Saxo Bank livre ses prévisions chocs pour 2020

Donald Trump sera-t-il balayé en 2020 ? — Susan Walsh/AP/SIPA

  • Saxo Bank dévoile ce mardi ses « prévisions chocs » pour 2020.
  • Il s’agit d’événements inattendus mais ayant une petite probabilité de réalisation.
  • La banque entend ainsi alerter les investisseurs sur des risques ignorés.

Tenter de prévoir l’avenir peut mener à de nombreuses déconvenues, surtout en économie. « Aux Etats-Unis, les banques ne font jamais faillite » expliquait très sérieusement l’analyste bancaire vedette de Moody’s, Daniel Fanger, en juillet 2008. Deux mois plus tard, la banque Lehman Brothers tombait. Gênant.

C’est à ce genre d’événements – peu probables, mais pas impossibles – que s’intéresse Saxo Bank dans ses « prévisions chocs » pour 2020, publiées ce mardi. « Ces événements, s’ils se produisaient, pourraient provoquer des ondes de choc dans les marchés financiers » expliquent les auteurs du rapport. 20 Minutes a sélectionné les prévisions les plus marquantes.

Prévision : La Hongrie quitte l’Union européenne

Explication : Lourdement critiqué pour sa gestion autocratique du pays et ses multiples atteintes au pluralisme, le Premier ministre Victor Orban est dans le viseur de l’UE depuis un petit moment. En 2018, les députés européens ont même activé l’article 7 des traités qui peut, en bout de course, priver la Hongrie du droit de vote en tant qu’Etat membre de l’UE. Plus récemment, le gouvernement de Budapest a dû s’acquitter d’une lourde amende pour avoir détourné des fonds européens.

« La seule raison pour laquelle la Hongrie n’est pas encore partie, c’est parce que ces fonds représentent un apport financier considérable, analyse Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique chez Saxo Bank. Mais les apports de l’UE sont amenés à baisser dans les prochaines années, ce qui pourra agir comme un détonateur ». Si la Hongrie quitte le navire européen, aura-t-on droit à un « Brexit » bis avec une procédure interminable ? « Pas nécessairement, répond Christopher Dembik. Contrairement au Royaume-Uni, l’opposition hongroise est quasi-inexistante car Orban concentre presque tous les pouvoirs ». On espère que Boris Johnson ne nous lit pas.

Prévision : Trump et les Républicains sont balayés aux élections

Explication : Même s’il peut toujours s’appuyer sur une solide base de militants acquis à sa cause, Donald Trump peut s’inquiéter pour 2020. « L’électeur type de Trump, blanc et âgé, va perdre son avantage démographique au profit de la tranche des 20-40 ans » explique Saxo Bank. Cette jeune génération « est en mode rebelle (…) face aux inégalités et aux injustices ». Donald Trump, qui nie le réchauffement climatique, « concentre tous les reproches ».

Selon Saxo Bank, les opposants à Trump vont donc massivement se mobiliser en 2020, à tel point qu’ils remporteront également la Chambre des Représentants et le Sénat. Disposant de tout ce pouvoir, les démocrates pourraient alors imposer leur programme de baisse des prix dans l’industrie pharmaceutique et d’assurance-maladie pour tous.

Prévision : La Suède s’écroule… puis se relève

Explication : Modèle d’État providence et d’ouverture, la Suède n’est pourtant pas une société homogène. Comme le remarque Saxo Bank, 25 % des électeurs suédois sont aujourd’hui anti-immigration. Mais les principaux partis refusent d’en tenir compte jusqu’à présent, défendant leur économie ouverte et la tradition d’accueil des immigrés.

Selon Saxo Bank, ces fractures et ces changements de la société trop ignorés pourraient entraîner une crise du modèle suédois, en raison notamment de la trop grande sollicitation de l’État Providence, du manque de logements et de la montée en puissance des gangs et du crime organisé. La Suède pâtirait aussi du ralentissement économique mondial. Cette crise multiple la pousserait à investir massivement pour l’éducation, la scolarisation et pour une meilleure intégration des immigrés, afin de réhabiliter son modèle.

Économie

Budget 2020 : Les promesses envolées d’Emmanuel Macron sur la dette et le déficit

Économie

Croissance, chômage, pouvoir d’achat… Quelle sera la météo économique en France en 2020 ?

2 partages