Sobriété énergétique à Toulouse : La patinoire sera de retour pour Noël et la mairie « assume »

Entre « Les éclats de joie réconfortants » s’élevant de la place du Capitole et le symbole d’une patinoire sacrifiée sur l’autel de la sobriété énergétique, Toulouse a tranché. Ce sera la glisse.  « C’est un choix parfaitement assumé, que nous avons fait après avoir étudié en détail, à la fois son impact environnemental et les engagements du prestataire. Mais qui tient compte également de l’engouement des Toulousains, de tous âges, qui sont de plus en plus nombreux, chaque année, à venir s’essayer au patin à glace », explique ce vendredi Jean-Luc Moudenc (ex-LR), le maire de la Ville rose.

Pour parer à une éventuelle polémique, la mairie a donc bien examiné « les garanties écoresponsables » données par son prestataire. « Le coût énergétique de cette patinoire est de 2 kWh/m², soit 10 centimes par patineur, elle consomme l’énergie d’une année d’utilisation d’un réfrigérateur-congélateur », assure le Capitole

Du glycol alimentaire

Par ailleurs, le fournisseur va utiliser, comme l’an dernier, du « glycol alimentaire » pour assurer le refroidissement permanent de la piste. « Ce produit plus respectueux de l’environnement et sans conséquence nocive, en cas de fuite. L’eau glycolée, composée à 70 % d’eau, circule en circuit fermé dans le tapis glacier et est recyclée en totalité », détaille la collectivité.

La patinoire éphémère qui jouxte le marché de Noël a enregistré 18.260 entrées en décembre 2021, 10.000 de plus que lors de sa première installation en 2016.