SNCF : Amélioration des prévisions de trafic des TGV Atlantique pour samedi

Cela devrait finalement être mieux que prévu. La SNCF a annoncé vendredi qu’elle ferait circuler samedi 8 TGV Atlantique sur 10, améliorant ses prévisions de trafic initiales alors que les conducteurs de ces TGV sont appelés à la grève de vendredi midi à lundi midi par trois syndicats.

Pour ce premier week-end de vacances de la Toussaint, le groupe ferroviaire avait d’abord prévu 2 TGV Atlantique sur 3 en circulation samedi, mais le trafic sera « amélioré » – passant de 66 % à 80 % des trains assurés – grâce à « la mobilisation de toutes les équipes disponibles » et à « l’optimisation de l’organisation du plan de transport », assure la SNCF dans un communiqué. Les prévisions pour vendredi et dimanche sont inchangées, a précisé un porte-parole à l’AFP. La SNCF fera ainsi circuler vendredi 9 TGV Atlantique sur 10, puis dimanche 2 trains sur 3.

Possibilité de se faire rembourser ou d’échanger son billet

Limité à « l’axe TGV Atlantique », ce mouvement social « concerne les TGV Inoui et Ouigo de et vers la Bretagne, les Pays-de-la-Loire, le Centre-Val-de-Loire, la Nouvelle-Aquitaine et Toulouse », a souligné le groupe. « Le plan de transport est donc normal sur tous les autres axes TGV », poursuit le communiqué.

« Chaque client a d’ores et déjà été contacté pour être informé individuellement sur la circulation de son train, et peut se faire rembourser ou échanger son billet pour une autre date et ce sans frais », a rappelé la SNCF.

Les syndicats dénoncent des journées de travail « dégradées »

Les syndicats CGT-Cheminots, SUD-Rail et CFDT-Cheminots appellent les conducteurs des TGV Atlantique à faire grève de vendredi midi à lundi midi pour protester notamment contre leurs conditions de travail et leurs rémunérations.

Des négociations, menées pendant plusieurs jours avec la direction, n’avaient pas permis de lever cet appel à la grève, qui pourrait être reconduit chaque week-end, du vendredi midi au lundi midi. Ce préavis de grève est « illimité », a relevé auprès de l’AFP Fabien Dumas, secrétaire fédéral de SUD-Rail, en estimant que le mouvement pourrait « s’étendre aux contrôleurs ».

Dans un tract commun, la CGT-Cheminots, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots expliquent que « depuis des semaines », ils « ne cessent d’interpeller la direction sur le mécontentement grandissant » des conducteurs de trains de l’axe TGV Atlantique, qui souffrent de « désorganisation », avec des journées de travail « dégradées », « toujours plus longues », avec « une baisse de la rémunération moyenne ». Ils protestent aussi contre « la baisse de l’effectif », qui entraîne des « refus de congés ».