Ski alpin : « Etre encore sur le podium à Kitzbühel à 42 ans, c’est quand même la classe », savoure Johan Clarey

Pourquoi diantre a-t-il donc d’ores et déjà annoncé sa retraite sportive pour la fin de cette saison ? A 42 ans, le vice-champion olympique de descente Johan Clarey vient en effet de signer nouvel exploit, avec une deuxième place sur la mythique descente de Kitzbühel (Autriche). Pourtant 18e la veille, celui-ci n’a été devancé que par l’incontournable Norvégien Aleksander Aamodt Kilde ce samedi. C’est la troisième année consécutive où notre fringuant quadra finit sur la boîte à Kitzbühel.

A 42 ans, le Français repousse son propre record du skieur le plus âgé à monter sur un podium de Coupe du monde. Le tout malgré des soucis personnels qui l’avaient contraint à un forfait de dernière minute la semaine dernière à Wengen (Suisse), et qui semblaient l’avoir sorti du jeu à Kitzbühel.

« Un record qui va être dur à battre »

« Mercredi j’étais au fond du trou… J’étais émotionnellement et moralement très bas, mais je ne lâche jamais le morceau », a-t-il expliqué en zone mixte. La Streif, piste diabolique où les skieurs regardent le danger dans les yeux comme nulle part ailleurs, Clarey la maîtrise. Il est monté samedi sur son quatrième podium en descente à Kitzbühel (3e en 2017, 2e en 2021, 2022 et 2023), en plus d’une 2e place en super-G en 2019. Sous les yeux d’Arnold Schwarzenegger, bras dessus, bras dessous avec l’ancienne championne Lindsey Vonn dans l’aire d’arrivée, le colosse tricolore (1,91 m) a encore marqué les esprits.

« Être encore sur le podium à Kitzbühel à 42 ans, c’est quand même la classe, savoure le Tignard. Rien que courir ici, c’est déjà bien. Je n’ai pas trop pensé à mon âge, mais c’est un record qui va être dur à battre ! Même si je ne gagne jamais, j’aurais quand même eu des choses intéressantes dans ma carrière. Une médaille aux Mondiaux, une médaille aux Jeux, des deuxièmes places, cinq podiums à Kitzbühel, ce n’est pas dégueulasse ! » Et attention, Johan Clarey annonce avoir « encore un gros gros rendez-vous », à savoir les Championnats du monde » à Courchevel-Méribel, du 6 au 19 février. Il sera encore temps, à ce moment-là, de le convaincre de repousser un peu sa retraite.