Sibérie: Au moins 15 morts après la rupture d’un barrage sur le site d’une mine d’or

Cette photo fournie par les services de secours russes montre le site minier inondé après la rupture du barrage en Sibérie. — RUSSIAN EMERGENCY SITUATIONS MINISTRY / AFP

Au moins quinze personnes ont été tuées après la rupture samedi d’un barrage illégal sur le site reculé d’une mine d’or de la région de Krasnoïarsk en Sibérie, ont annoncé les autorités russes. L’effondrement tôt samedi de ce barrage sur la rivière Seiba a provoqué l’inondation d’installations pour les travailleurs où vivaient les victimes, selon les autorités.

Le barrage avait apparemment été construit sans respecter les réglementations, ont indiqué des responsables en affirmant que les autorités ignoraient son existence. Une enquête criminelle a été ouverte pour violation des règles de sécurité. Au moins 15 personnes sont mortes et 13 autres portées disparues selon les dernières informations, a déclaré à l’AFP une porte-parole du ministère russe des Situations d’urgence. Quatorze personnes ont été hospitalisées dont trois dans un état grave, selon le ministère régional de la Santé.

80 travailleurs dans des habitations temporaires

Le gouverneur régional Alexander Uss a déclaré à la télévision qu’environ 80 travailleurs habitaient dans les installations temporaires, situées dans le village isolé de Shchetinkino au sud de la ville de Krasnoïarsk. La population résidant sur le site est estimée à environ 180 personnes au total.

Une équipe de médecins, dont un neurochirurgien, a été envoyée sur place depuis Krasnoïarsk, ville à environ 4.000 km à l’est de Moscou. La ministre de la Santé Veronika Skvortsova a été chargée de coordonner l’aide aux blessés. Plusieurs responsables régionaux, dont des membres du parquet et des inspecteurs, se sont déplacés sur le site. Selon le ministère, plus de 300 personnes sont impliquées dans les opérations de recherches et sauvetage. Celles-ci sont compliquées par l’éloignement du site.

Monde

VIDEO. Russie: Des explosions dans un dépôt de munitions en Sibérie, douze blessés et des milliers de personnes évacuées

15 partages