Shonda Rhimes, les Obama, Benioff & Weiss… Comment Netflix s’offre des grands noms à coups de «megadeal»

David Benioff et Dan Weiss sont les dernières recrues de l’écurie Netflix. — Evan Agostini/AP/SIPA

  • Netflix a signé un contrat sur plusieurs années avec David Benioff et Dan Weiss, les créateurs de Game of Thrones.
  • Ils s’ajoutent à une longue liste de noms importants de l’industrie ayant signé des contrats de production avec la firme de Los Gatos.
  • Shonda Rhimes, Ryan Murphy mais aussi la société de production Higer Grounds de Michelle et Barack Obama ont des projets en cours avec Netflix.

Netflix sera donc la nouvelle maison de David Benioff et Dan Weiss, les créateurs de la série Game of Thrones, après leurs dix années chez HBO. La plateforme de streaming a battu Disney et Amazon dans la course pour récupérer les talents à l’origine de la série la plus populaire de la décennie. Un plan sur plusieurs années, pour développer films et séries, et un contrat de 200 millions de dollars leur ont été promis.

« B & W » ne sont pas les premiers grands noms de l’entertainment à rejoindre l’écurie Netflix. Depuis 2017 et un accord avec Shonda Rhimes, la plateforme de streaming a multiplié les contrats sur plusieurs années avec des créateurs – producteurs, auteurs, réalisateurs – en vogue à Hollywood. Et Amazon, Apple, Warner et les autres ont suivi dans la course aux talents.

Assurance d’être diffusés

« Les autres sociétés de production doivent développer des projets et espérer qu’ils seront diffusés. Le fait de travailler directement avec Netflix signifie qu’ils ont une garantie que les contenus qu’ils développent vont être [disponibles pour 150 millions de gens] », explique l’agente Darnelle Strom à propos de Michelle et Barack Obama dans un article de The Hollywood Reporter sur leur contrat avec Netflix.

Ce raisonnement s’applique certainement aux autres créatrices et créateurs qui signent avec Netflix. Certains, comme Martin Scorsese, dont The Irishman a été financé par Netflix après que la Paramount a refusé, ou Ava DuVernay avec When They See Us et son futur biopic de Prince, signent avec la plateforme le temps d’un projet. D’autres, comme Benioff et Weiss, concluent des accords sur plusieurs années, ce que Netflix appelle « megadeal » – parfois en exclusivité. Voici les grands noms dont nous devons attendre des productions Netflix dans les prochaines années.

Shonda Rhimes

La créatrice de Grey’s Anatomy, Scandal et Murder est sans aucun doute l’une des personnalités les plus influentes de la télévision américaine. Elle a su faire émerger des histoires diverses et des personnages féminins importants – notamment des femmes noires – dans un paysage télévisuel qui ne parlait pas encore de diversité, avec un énorme succès.

Après 15 ans avec la chaîne ABC, Shonda Rhimes est la première, en 2017, à signer un plan sur plusieurs années, pour un contrat estimé de 100 à 150 millions de dollars sur 5 ans. Si Grey’s Anatomy et Murder (dont la dernière saison commencera à l’automne) restent sur ABC, toutes les nouvelles créations de Shonda Rhimes sur les prochaines années seront diffusées par Netflix. La flexibilité de Netflix en termes de temps et de nombre d’épisodes offre à la productrice « une chance de travailler dans une variété de genres et de formats qui dépassent le cadre d’une chaîne de télévision », estimait Variety au moment du deal.

Jenji Kohan

Un communiqué moins fracassant que le contrat avec Shonda Rhimes, mais tout aussi logique : en novembre 2017, Netflix annonce avoir signé avec Jenji Kohan, créatrice d’Orange Is The New Black et productrice exécutive sur GLOW, un contrat d’exclusivité sur plusieurs années. Avec sa série dans une prison pour femmes, Jenji Kohan s’est rapidement imposée comme une figure importante du paysage télévisuel… Et des programmes originaux Netflix. Comme le rappelle le communiqué, Orange Is The New Black a été un élément clé du nouveau lancement des programmes originaux Netflix à partir de 2012, quoique co-produite avec Lionsgate TV.

Ryan Murphy

Glee, Nip/Tuck, American Horror Story et plus récemment Pose : on doit ces séries à Ryan Murphy. En février 2018, le producteur et réalisateur est débauché de la Fox, avec ce qui considéré comme l’un des plus gros accords financiers dans la télévision, selon Deadline : entre 250 et 300 millions de dollars. Là aussi, Murphy continue de gérer la direction artistique de ses séries en cours, mais ses idées pour les cinq prochaines années appartiennent à Netflix.

Il sera le premier à sortir sa « série originale Netflix », The Politician, le 27 septembre prochain – quoique The Hollywood Reporter rappelle que ce projet a été lancé alors qu’il était encore à la Fox. La série, avec Gwyneth Paltrow, Ben Platt et Jessica Lange, est une comédie qui se penche sur les ultra-privilégiés, et suit « les aspirations politiques d’un riche habitant de Santa Barbara ».

Jay et Mark Duplass

La collaboration entre les frères Jay et Mark Duplass et Netflix remonte à 2005, à l’époque de Red Envelope Entertainment, la division de Netflix qui produisait et/ou distribuait des films à l’époque de son service de location de DVD par courrier, fermée en 2008. La filiale avait alors distribué The Puffy Chair, l’une des premières co-productions des deux frères.

Leurs noms sont moins connus en France, mais ils ont tous deux réalisé, produit, écrits et joué dans de nombreux films indépendants et séries TV. Duplass Brothers Production et Netflix avaient déjà signé un accord de distribution en 2015 ; en février 2018, le site de streaming annonce avoir conclu un accord de diffusion dans le monde entier pour les quatre prochains films des deux frères. Le premier, Paddleton, réalisé par Alex Lehmann, a été publié en février 2019.

Michelle et Barack Obama

Les liens entre la politique et l’industrie de l’entertainment américaines ne sont pas nouveaux, mais l’ancien couple présidentiel est probablement le premier à se tourner vers les films et les séries après le mandat. Higher Grounds, la société de production créée par Michelle et Barack Obama, signe en mai 2018 avec Netflix un contrat sur plusieurs années pour produire des séries et des longs-métrages, fiction et documentaire. L’ancien couple présidentiel assure à plusieurs reprises ne pas utiliser ces projets pour des campagnes politiques, mais Barack Obama précise que leurs productions aborderont les questions « de race et de classe, de démocratie et de droits civiques ».

Sept projets de Higher Grounds sont présentés en avril 2019, dont trois longs-métrages et 4 séries. On y trouve notamment une série de fictions sur le monde de la mode new-yorkais post-Seconde Guerre mondiale, plusieurs adaptations de livres, une série pour enfants sur l’alimentation et une série d’anthologie qui adapte la rubrique nécrologique du New York Times « Overlooked », qui rend compte de décès de personnalités remarquables non traitées par le journal. American Factory, un documentaire acquis par Netflix et Higher Grounds au dernier Festival de Sundance, sera diffusé sur la plateforme à partir du 21 août 2019.

Kenya Barris

En août 2018, Kenya Barris signe avec Netflix un contrat pour 100 millions de dollars sur trois ans, avec l’option de prolonger deux ans de plus. Il est à l’origine de Black-ish, qui était à ses débuts sur ABC en 2014 une des premières séries comique avec une famille noire américaine depuis plusieurs années, rappelle Variety. La série a été nommée plusieurs fois aux Emmy Awards, et Tracey Ellis Ross, l’une des actrices principales, a reçu un Golden Globe en 2017. Elle est souvent célébrée pour sa manière d’aborder des sujets de société à travers le quotidien d’une famille noire, et son spin-off grown-ish, diffusé sur Freeform, la filiale « jeune » de ABC, est aussi reconnue.

Le contrat de Kenya Barris avec ABC courait jusqu’en 2021 : le producteur a toutefois cherché à en sortir après des désaccords avec la chaîne autour de la diffusion d’un épisode de Black-ish qui critiquait la politique de Donald Trump. C’est donc Netflix qui a récupéré Barris après qu’il a réussi à quitter ABC. Il reste producteur et exécutif sur Black-ish et grown-ish.

David Benioff et Dan Weiss

Les deux showrunners et auteurs de Game of Thrones, auréolés de leur succès populaire et de leurs 19 nominations aux Emmy Awards, cherchaient une nouvelle maison depuis plusieurs mois, et les discussions se sont concentrées en juillet avec Netflix, Amazon et Disney/FX. Amazon était favori jusqu’à mi-juillet, jusqu’à ce que Netflix fasse la proposition qui les a convaincus. HBO n’a pas souhaité se lancer dans la course, selon The Hollywood Reporter, notamment car les deux hommes sont très pris par l’écriture d’une trilogie Star Wars pour Disney, dont le premier film est prévu pour décembre 2022. David Benioff et Dan Weiss resteront toutefois crédités comme producteurs exécutifs sur les séries préquelles de Game of Thrones.

Culture

Le suspense est total, Apple devrait annoncer son service de vidéo en streaming

Cinéma

«Maman j’ai raté l’avion» aura droit à son remake (et «Une nuit au musée» aussi)

3 partages