Sécurité : Attention à cette vidéo de policiers qui tabassent des passagers dans un métro en Espagne

Une vidéo aussi choquante qu’intrigante. Sur les images, qui auraient été filmées dans les sous-sols d’un métro en Espagne, on voit une vingtaine de policiers se diriger vers une rame, avant de sortir plusieurs passagers avec violence. Une fois sur le quai, ces derniers sont passés à tabac. Avec la vidéo, s’accompagne la description suivante : « Une bande de racailles met le bazar dans le métro en Espagne, un ami assiste à la scène ».

Publiée ce dimanche, la vidéo a depuis été largement été diffusée, avec près de 2.000 retweets et 4.000 mentions j’aime. Dans les commentaires, de nombreux internautes interpellent le ministère de l’Intérieur Gérald Darmanin pour lui demander des traitements similaires en France. « La police CRS espagnole est impressionnante. Mais pourquoi on n’a pas ça chez nous ? », s’interroge un internaute. Mais cette vidéo n’a pas été tournée en Espagne, et son contexte n’est pas montré. Que s’est-il réellement passé pour que les passagers du métro soient si violemment sortis de la rame par les forces de l’ordre ?

FAKE OFF

A la première écoute de la vidéo, un premier élément interpelle. La langue parlée n’a rien de l’espagnol. Il est donc probable que la scène ne se déroule en aucun cas en Espagne. Après plusieurs minutes de recherches, nous retrouvons la trace du métro au toit blanc présent sur les images : il s’agit de celui de Bucarest, en Roumanie. D’ailleurs, même s’il est difficile de lire nettement l’équipement des forces de l’ordre, les lettres au dos des hommes correspondent aux uniformes de la gendarmerie roumaine, « Jandarmeria ».

Mais que s’est-il passé à Bucarest pour arriver à une telle scène ? Grâce à la recherche d’image inversée, nous retrouvons une trace de l’actualité en question, qui remonte au 2 octobre 2020. Il s’agit en réalité d’une intervention de la gendarmerie à l’occasion d’un match de football opposant les deux équipes locales de Bucarest : le Steaua Bucarest et le Dinamo Bucarest.

Une intervention contre des hooligans

Auprès de la chaîne d’informations roumaine Digi 24, la gendarmerie justifiait à l’époque son intervention musclée : « D’après les informations détenues, il ressort que certains des supporteurs des équipes du Steaua et du Dinamo avaient l’intention de s’attaquer mutuellement ». Avant d’ajouter : « Les gendarmes du dispositif ont tenté de les poursuivre, sachant très bien qu’à chaque fois qu’ils arrivent dans les transports en commun, il y a toutes sortes de problèmes. Les gendarmes leur ont demandé de quitter la ligne de métro car ils ont semé la panique parmi les passagers présents, à ce moment-là deux gendarmes ont été agressés, tirés à l’intérieur du métro par ces gens ». Selon la gendarmerie, certains supporteurs portaient même des armes blanches et des fumigènes, ce qui justifiait leur intervention.

Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que la vidéo tournée à Bucarest est sortie de son contexte. La plupart du temps, elle est détournée à des fins de récupération politique. En novembre 2020, par exemple, la publication avait été relayée avec le texte suivant : « La police dans le métro de #Paris face à des musulmans sans masque qui leur ont craché dessus ».