Sarthe : Quatre personnes jugées pour avoir tenté d’assassiner la compagne de l’un d’eux

Elle avait échappé de peu à la mort, restant pendant plusieurs mois dans le coma. En avril 2019, une femme avait été gravement brûlée dans l’incendie de sa maison à La Fléche (Sarthe). L’enquête avait permis de révéler qu’un projet criminel se cachait en fait derrière ce sinistre. Depuis ce vendredi, quatre personnes comparaissent ainsi pour tentative d’assassinat devant la cour d’assises de la Sarthe au Mans.

Le principal accusé est le mari de la victime, avec qui il vivait depuis plus de vingt ans et avec laquelle il a eu cinq enfants. Âgé de 49 ans, il lui est reproché d’avoir mis le feu à son domicile ou d’avoir commandité cet incendie avec l’objectif de tuer sa compagne.

Le principal accusé victime d’un essai clinique

L’individu avait été médiatisé malgré lui en 2016 lorsqu’il avait été victime d’un essai clinique effectué au laboratoire Biotrial à Rennes. Lors de cet essai, l’un des participants avait trouvé la mort tandis que l’accusé avait été hospitalisé dans un état qualifié de « sévère » dont il a gardé des séquelles. Reconnu travailleur handicapé à la suite de cet accident, il attendait depuis une indemnisation à hauteur de 25.000 euros. Selon les enquêteurs, l’indemnisation de Biotrial pourrait d’ailleurs être à l’origine de la tentative d’assassinat.

Trois autres personnes comparaissent à ses côtés devant la cour d’assises : une femme de 45 ans avec qui il entretenait une relation, le fils de cette dernière âgé de 29 ans ainsi qu’un proche de la mère et de son fils, âgé de 24 ans. Tous sont poursuivis pour tentative d’assassinat ou complicité de tentative d’assassinat, ainsi que destruction d’un bien par un moyen dangereux. Le procès est prévu jusqu’au 27 janvier.