Russie: Un banquier français accusé de fraude assigné à résidence

Philippe Delpal en avril 2019. (archives) — Pavel Golovkin/AP/SIPA

Après six mois de prison, le banquier français Philippe Delpal a été assigné à résidence jeudi par la justice russe tout en restant poursuivi dans une affaire de fraude, quelques jours avant une rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron. L’arrestation en février à Moscou du cofondateur américain du respecté fonds d’investissement Baring Vostok, Michael Calvey, et de son directeur financier français Philippe Delpal, avait fait trembler les milieux d’affaires occidentaux en Russie.

Ils sont accusés d’être à l’origine d’une fraude d’au moins 2,5 milliards de roubles (environ 33 millions d’euros), affaire qu’ils estiment être une simple dispute commerciale entre actionnaires, et non une affaire devant être réglée devant la justice pénale. Le sort de Philippe Delpal, 46 ans, avait été abordé mi-avril lors d’une rencontre entre Vladimir Poutine et des investisseurs français, et Emmanuel Macron en avait également parlé au président russe lors du G20 fin juin au Japon.

En Russie depuis quinze ans

Cette stratégie semble avoir payé alors que le président français doit recevoir lundi Vladimir Poutine dans sa résidence de vacances au Fort de Brégançon, dans le sud de la France.

Philippe Delpal vit en Russie depuis quinze ans avec sa femme Cécile et leurs deux filles. Pour appuyer sa demande d’assignation à résidence, la famille a fait l’acquisition d’un appartement à Moscou ces derniers mois. Dans un communiqué, Baring Vostok s’est félicité de ces décisions, tout en regrettant le maintien en détention de trois de ses collaborateurs. Le fonds a dénoncé « une affaire criminelle montée de toutes pièces » et affirmé son intention de « continuer de se battre devant les tribunaux ».

Prochaine audience le 13 octobre

Diplômé de l’université Télécom ParisTech, Philippe Delpal a fondé la filiale russe du spécialiste du crédit à la consommation Cetelem (groupe BNP Paribas) et a également travaillé pour la Société Générale, avant de rejoindre Baring Vostok en 2012. Il est conseiller pour le commerce extérieur de la France depuis 2006, mais ne bénéficie pas à ce titre du statut diplomatique.

Les arrestations ou les poursuites contre des entrepreneurs sont relativement fréquentes en Russie, souvent lancées par les autorités locales ou des concurrents, mais les investisseurs étrangers sont rarement concernés. La prochaine audience pour les personnes impliquées dans cette affaire est prévue le 13 octobre.

Monde

Les scientifiques russes sont espionnés «24 heures sur 24», affirme le Kremlin

Justice

Un enseignant français accusé d’avoir tenté de corrompre des policiers russes risque huit ans de prison

2 partages