Russie : Arrêt par précaution d’un réacteur nucléaire après une fuite de vapeur

Tchernobyl, le retour ? Non, on vous rassure tout de suite. L’incident n’a rien à voir avec l’explosion du réacteur ukrainien, qui reste la pire catastrophe nucléaire de l’histoire. Mais un réacteur d’une station située près de Rostov-sur-le-Don, au sud de la Russie, a bien été arrêté par précaution.

Une petite fuite de vapeur, due à un défaut de soudure sur un tuyau de 18 millimètres transportant de l’eau non radioactive, a été détectée. Andreï Timonov, porte-parole de Rosenergoatom, filiale de l’agence nucléaire russe Rosatom, s’est montré rassurant en expliquant que l’incident ne présentait aucun danger et que « tout sera réparé d’ici deux jours », une fois le tuyau refroidi et réparé. Les niveaux de radioactivité à proximité de la fuite et de la centrale sont « conformes aux niveaux normaux », a-t-il ajouté.