Royaume-Uni: «C’est un loser total»… Donald Trump insulte le maire de Londres avant d’atterrir sur le sol britannique

Le président des Etats-Unis Donald Trump, accompagné de sa femme Melania, à l’aéroport de Stansted, le 3 juin 2019. — Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

Pas sûr que cette phrase figure dans le code de bienséance britannique. Dans son avion, juste avant son entrée au Royaume-Uni ce lundi, le président américain Donald Trump a traité le maire de Londres de « loser total » via son moyen de communication favori : Twitter.

« Sadiq Khan, qui a fait boulot exécrable en tant que maire de Londres, a fait des commentaires « méchants » envers le Président des Etats-Unis », a tweeté Donald Trump, parlant de lui à la troisième personne. Ce « loser total » ferait mieux de se concentrer sur la lutte contre la criminalité à Londres, a ajouté le président.

Trump comparé aux « fascistes du 20e siècle »

Les « insultes puériles ne devraient être pas être du niveau du président des Etats-Unis », a riposté un porte-parole de Sadiq Khan. Donald Trump a déjà attaqué à plusieurs reprises l’édile travailliste musulman via les réseaux sociaux, dénonçant son « travail désastreux sur le terrorisme ». De son côté, Sadiq Khan condamne régulièrement les déclarations et le comportement du locataire de la Maison blanche. Dimanche, le maire de Londres avait déclaré à Sky news que le Royaume-Uni avait tort de « dérouler le tapis rouge » à Donald Trump et qualifié certaines politiques du président américain d’« odieuses » et « offensantes ».

Dans The Observer, il avait aussi comparé certains des propos du président américain à ceux utilisés par des « fascistes du 20e siècle ». Le maire de Londres a prévenu qu’il ne participerait pas au banquet donné lundi soir donné par la reine Elizabeth II en l’honneur du dirigeant républicain. Un dîner en grande pompe aussi boudé par le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn et le président de la Chambre des Communes, John Bercow.

Société

Royaume-Uni: Donald Trump en visite d’Etat dans un pays en pleine crise

By the Web

Trump dément avoir traité Meghan Markle de «méchante», un enregistrement prouve le contraire

147 partages