Rouen: Accusé d’agression sexuelle, un policier affirme s’être trompé de personne

Un policier municipal (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

L’histoire est abracadabrantesque. Un policier de Rouen, qui aurait confondu un témoin convoqué au commissariat avec un homme rencontré sur Internet, est visé par une plainte pour agression sexuelle, a-t-on appris vendredi de source policière.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie de l’enquête ouverte par le procureur de la République de Rouen à la suite d’une plainte pour agression sexuelle déposée contre un brigadier du commissariat de Rouen. Les faits remontent au mois de mai dernier, selon la même source, confirmant une information du quotidien Paris Normandie.

«Une grosse méprise»

Le fonctionnaire de police avait donné rendez-vous à un homme au commissariat, via un site de rencontre. Le policier a alors confondu cet homme avec une personne convoquée en tant que témoin pour être entendu par les policiers.

Dans son bureau, le brigadier a demandé à l’homme de baisser son pantalon. Celui-ci s’est exécuté en pensant avoir affaire à une fouille de sécurité. Il a subi des caresses et un début d’attouchement à travers ses vêtements de la part du policier. Le brigadier a ensuite commencé lui aussi à se déshabiller mais s’est interrompu en comprenant à la tête du témoin qu’il y avait erreur sur la personne. Il assure à Paris Normandie qu’il s’agit d’une «grosse méprise» et qu’il s’est aussitôt excusé. Le policier en cause est en arrêt maladie. Le parquet de Rouen n’a pas donné suite aux sollicitations de l’AFP.

1 partage