Réseaux sociaux : « En termes de notoriété, c’est important… » Après Twitter, Instagram et Snapchat, la police se lance sur TikTok

Laisser tomber TikTok, ce n’est pas si facile… — konkarampelas/Pixabay
  • La police nationale ouvre ce jeudi midi son compte sur TikTok.
  • L’institution investit de plus en plus les réseaux sociaux pour tenter de garder le contact avec les jeunes.
  • « Nous souhaitons montrer une image engageante, adaptable de la police », souligne Sonia Fibleuil, porte-parole de la police nationale.

Après Instagram, Twitter ou Snapchat, la police nationale se lance sur TikTok. A compter de ce jeudi, elle disposera d’un compte sur le réseau social, très prisé des adolescents. Une manière, pour une institution qui est parfois critiquée, de garder le contact avec les jeunes et de tenter de véhiculer une image plus positive, explique à 20 Minutes sa porte-parole, la commissaire divisionnaire Sonia Fibleuil.

Pourquoi la police a-t-elle décidé de se lancer sur TikTok ?

Nous voulons nous rapprocher un maximum des jeunes, garder le contact avec eux. 41 % des 11 millions d’utilisateurs de TikTok en France ont entre 16 et 24 ans. Nous allons leur proposer des contenus alternatifs à ce qu’ils regardent habituellement. Il s’agit de messages de protection, de prévention, mais sans effet moralisateur, puisque nous allons conserver la ligne éditoriale de TikTok : des vidéos courtes, impactantes et qui permettent visuellement d’appréhender nos métiers, ce que l’ont fait.

On a plutôt l’habitude de voir sur TikTok des chorégraphies ou des tutos… Que peut proposer la police sur ce réseau ?

De courtes vidéos en immersion par exemple, pour parler de nos métiers, de notre quotidien, de nos tenues, des insignes de police… On aura de quoi faire ! On va développer notre créativité, avec des transitions. On va aussi proposer aux jeunes de créer des contenus avec nous, via un challenge baptisé « Make your police ». Ce sont des contenus très « secure », qui montrent la police sous un autre angle, en termes d’image et de notoriété, c’est important.

Qui va gérer le compte ?

Nous avons une community manager qui va gérer spécifiquement ce compte et qui va monter des vidéos, avec les collègues de terrain qui voudront bien participer.

Quels sont vos objectifs, avec ce compte TikTok ?

Nous n’avons pas d’objectifs chiffrés. Ce que l’on souhaite avant tout, c’est favoriser une influence positive de la police nationale envers nos jeunes. Après, plus on aura de followers, plus on sera contents ! Mais nous n’avons pas de stratégie particulière d’influence consistant à s’appuyer sur des comptes particuliers. Nous souhaitons montrer une image engageante, adaptable de la police. Investir une plateforme comme TikTok nous y aidera.

0 partage