Rentrée 2022 : Finies les vacances ! Il faut rattraper deux mois d’événements culturels estivaux

C’est la rentrée ! Fini les plages et les coups de soleil, les verres en terrasse et les siestes à l’ombre… De retour au bureau, les conversations animent les pauses-café entre collègues, et vous vous sentez à côté de la plaque ? Pas de panique, on vous a préparé un rattrapage en vitesse des grandes sorties culturelles qui ont agité la toile durant l’été.

Beyoncé a sorti un nouvel album… Et elle annoncerait l’Apocalypse

Si vous ne savez pas qui est Beyoncé, désolé mais on ne peut rien pour vous. Au mois de juillet, la chanteuse superstar a sorti son 7e album, intitulé Renaissance : un album attendu par ses fans pendant des mois, dont les premières chansons Break My Soul ou Alien Superstar ont fait exploser  les records d’audience en streaming et les vues sur YouTube. Avec une grande inspiration des années 1980 et 1990, puisant dans le funk, la pop, l’électro, le hip-hop, le retour de Queen B a ravi ses fans… Et a relancé quelques théories conspirationnistes autour de la chanteuse. Cela fait déjà plusieurs années que Beyoncé et son mari Jay-Z sont le sujet de théories du complot, leur prêtant une appartenance aux Illuminatis, ce fameux groupe secret d’élites qui contrôleraient le monde.

Cette fois-ci, la chanteuse serait annonciatrice de l’Apocalypse, rien que ça. Sur son dernier album, on la voit apparaître chevauchant un cheval presque translucide, et il est assez fréquent que Beyoncé apparaisse sur des couvertures de magazines à côté ou sur un cheval. Ces deux dernières années, elle a notamment fait la couverture du British Vogue ou du Harper’s Bazaar sur des montures tantôt rouge, noire ou blanche. Avec cette pochette de Renaissance, elle compléterait la légende des Quatre cavaliers de l’Apocalypse (dont chaque cheval représente l’esprit de conquête, la guerre, la famine et la mort) en annonçant la fin du monde : en tout cas, c’est la rumeur qui circule sur quelques forums et vidéos… Le seul risque qu’on perçoit pour l’instant avec cet album, c’est de ne pas réussir à s’arrêter de danser.

On a sacré la première reine française du drag

Ces derniers mois ont aussi été marqués par la diffusion de Drag Race France, la franchise hexagonale de la célèbre compétition américaine de Drag. Dix candidates réunies pour se départager le titre de reine française du drag, le tout entre défis humoristiques et artistiques, Drag Race France a ravi par son adaptation, bien au-delà de la communauté LGBTQ+. L’émission a servi de feuilleton de l’été, accumulant les phrases cultes et dévoilant des séquences incroyables, comme le jeu d’imitation du Snatch Game : une Fanny Ardent « cosmique », une Alexandra Rosenfeld avide de « ju de fruit », une Félindra pipelette ou encore une Chantal Ladesou très en forme… Chaque drag-queen devait incarner une célébrité française, et la rendre drôle. Pari réussi.

Et le succès de Drag Race France s’est ressenti au niveau des audiences : la diffusion du premier épisode sur France 2, à 23h30, a réuni 914.000 téléspectateurs, soit 11,6 % de part d’audience. En plus de sa diffusion sur France TV Slash le jeudi, chaque épisode a été diffusé sur France 2, le samedi minuit. Récemment, France Télévisions a annoncé que Drag Race France avait réuni près de 7 millions de téléspectateurs sur France 2, et que le programme avait été le plus engageant de l’été sur Twitter avec 230.000 interactions : une arrivée plus que puissante, d’autant que la diffusion de l’épisode final, le 11 août, a pris des airs de Coupe du Monde. Diffusé au Centre Beaubourg et dans différents bars du Marais à Paris, on a assisté à des files d’attente de plusieurs dizaines de mètres pour avoir la chance de regarder la finale en direct et rencontrer les participantes de l’émission, et la grande gagnante, Paloma.

Le succès de Drag Race France n’est pas près de ternir, puisque les participantes entament une tournée française qui débutera le 1er septembre prochain au Casino de Paris, à guichets fermés. Un réel engouement qui confirme qu’une saison 2 se prépare.

Léna Situations est de retour pour ses vlogs… et a ouvert son hôtel

Qui dit mois d’août, dit retour des Vlogs d’août de la célèbre youtubeuse et influenceuse Léna Mahfouf dit Léna Situations. Dans ce concept lancé il y a six ans déjà, la créatrice publie chaque soir sur sa chaîne YouTube un vlog, c’est-à-dire une vidéo caméra embarquée de sa journée, qu’elle tourne et monte en 24 heures. Une plongée dans les coulisses de sa vie, où elle passe du temps avec ses amis, part en voyage, fait des soirées ou des activités loufoques. Cette édition 2022 est spéciale pour deux raisons : la première, c’est que l’influenceuse a aussi lancé sa propre marque, Hôtel Mahfouf, qui désigne aussi une boutique /restaurant vegan éphémère, dans le 17e arrondissement de Paris. Un succès qui a même inquiété les forces de l’ordre, la petite rue calme ayant été envahie par beaucoup de fans de la youtubeuse.

Cette nouvelle saison des Vlogs d’août est aussi particulière en raison du silence de l’influenceuse dans la dernière année : la jeune femme, régulièrement victime de cyberharcèlement et de campagnes de dénigrement sur les réseaux sociaux, a exprimé le besoin de ralentir, et de prendre soin de sa santé mentale. Dans une vidéo à plus de 2 millions de vues, elle explique qu’elle ne veut plus subir ni la violence ni la misogynie permanente sur ses réseaux sociaux. C’est donc une Léna beaucoup plus apaisée que nous retrouvons en ce mois d’août, qui livre tous les soirs, jusqu’au 1er septembre, un extrait de son quotidien. Et ça fait du bien.

« Corn Song » est la chanson de l’été… sur Tik Tok

Il est très difficile d’expliquer la popularité de la vidéo qui va suivre sans un peu de contexte sur Tik Tok : cette dernière est une plateforme de création et de partage de courtes vidéos, maximum quelques minutes, où les utilisateurs dansent, font du playback ou parlent face caméra. Contrairement à d’autres réseaux sociaux, les vidéos postées sur Tik Tok peuvent atteindre des millions de vues puis retomber dans l’oubli à jamais. Il arrive très souvent que la plateforme soit traversée par des tendances musicales plus ou moins éphémères : c’est ainsi que commence l’histoire de la Corn Song. Lors d’une vidéo où sont interrogés des enfants, l’un d’entre eux explique à quel point il adore… le maïs, avec un enthousiasme débordant.

Rapidement, la vidéo est reprise et remixée avec un fond musical, et est devenue virale sur la plateforme : les utilisateurs redoublent d’inventivité pour expliquer ce qu’ils aiment le plus dans la vie, de leur nourriture préférée aux grasses matinées. Une tendance qui aura sûrement disparu dans quelques semaines, mais qui rentre dans la tête.

La première ligue de base-ball féminine débarque sur les écrans

Dévoilée au mois d’août sur Amazon Prime Video, la série A League of Their Own est un remake du film Une équipe hors du commun de 1992, où se croisaient Tom Hanks et Madonna dans l’histoire vraie de la première ligue féminine de baseball en pleine Seconde Guerre Mondiale aux Etats-Unis. Or dans la version 2022, les hommes n’ont pas vraiment la première place : la série suit les entraînements, matchs et vie personnelle des joueuses des Peaches de Rockford et de Max, prodige du base-ball.

Au-delà de traiter les questions essentielles de sexisme, racisme et lesbophobie, A League of Their Own est surtout une série profondément joyeuse, qui régale même les plus réfractaires aux cours d’éducation physique, et marque un tournant dans la représentation lesbienne sur le petit écran.

Le film « Nope » a conquis les salles (et glacé le sang)

Le troisième long-métrage de Jordan Peele, après Get Out et Us, nous plonge dans l’ouest des Etats-Unis, ambiance ranch saupoudré d’étrange et d’horreur. Otis Junior, fils d’un éleveur de chevaux, est témoin de la mort de son père dans des circonstances étranges… Un incident isolé ? Ou le début de davantage de victimes ?

Un film qui verse plus dans la science-fiction que dans l’horreur, porté par l’acteur Daniel Kaluuya et l’actrice et chanteuse Keke Palmer : un film qui fait trembler, pour gagner un peu de fraîcheur après deux mois de chaleur.