Rennes: Six mois avec sursis et trois ans d’inéligibilité pour le député LREM Mustapha Laabid

Le député LREM d’Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid était jugé ce lundi pour « abus de confiance ». — Mathieu Pattier/SIPA

  • L e député de la 1re circonscription d’Ille-et-Vilaine, Mustapha Laabid, a écopé d’une peine de six mois avec sursis et trois ans d’inéligibilité, ce mardi.
  • La justice l’a condamné pour abus de confiance.
  • Il a annoncé qu’il allait faire appel, et rester député en attendant.

Six mois de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et 10.000 euros d’amende. C’est la peine prononcée ce mardi par le tribunal correctionnel de Rennes à l’encontre du député LREM Mustapha Laabid. La mesure ne sera pas exécutoire puisque l’élu d’Ille-et-Vilaine a décidé de faire appel du jugement.

Le député d’Ille-et-Vilaine était poursuivi pour abus de confiance. Il était soupçonné d’avoir utilisé « à des fins personnelles ou indues » des fonds de l’association d’aide à l’insertion Collectif Intermède qu’il dirigeait jusqu’à son élection en 2017.

Près de 22.000 euros

Le préjudice portait sur des sommes de près de 22.000 euros. Le député avait notamment consacré près de 15.000 euros dans des restaurants et dépenses alimentaires entre janvier 2015 et juillet 2017. Pour sa défense, Mustapha Laabid avait évoqué les nombreux événements organisés par son association auprès de chefs d’entreprise ou de jeunes des quartiers.

Lors de l’audience, qui a eu lieu début juin, le député avait également été épinglé pour des nuits d’hôtel payées avec la carte de l’association. Le parquet avait requis six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité alors que Mustapha Laabid avait reconnu une gestion « maladroite et approximative » des fonds, tout en récusant toute volonté d’enrichissement personnel.

«Le député Laabid reste le député Laabid»

«Il sera fait appel de cette décision qui ne correspond  en aucun cas à ce que nous nous représentons de ce dossier», a aussitôt annoncé son avocat Me William Pineau. Il a précisé avoir échangé avec son client «La résolution de faire appel de cette décision, que l’on conteste radicalement, est claire et ferme dans son esprit».

La peine d’inéligibilité, «par l’effet de l’appel va être mise en attente et ne sera pas exécutoire. Tant que la cour d’appel n’aura pas statué le député Laabid reste le député Laabid, naturellement», a-t-il précisé.

Marseille

Bouches-du-Rhône: Un ancien député PS soupçonné d’avoir «offert» des mini-croisières à ses électeurs

61 partages