Rennes: Sept mineurs accusés d’agressions homophobes mis en examen

Illustration d’une voiture de la police nationale, ici devant le parlement de Bretagne, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Sept mineurs, âgés de 14 à 17 ans, ont été interpellés fin avril et début mai dans l’agglomération rennaise. Cela fait suite au dépôt de plainte de deux hommes les 11 et 13 avril. Ces derniers avaient raconté aux policiers « avoir été frappés et insultés gratuitement, au motif de leur homosexualité supposée, par un groupe de jeunes alors qu’ils se trouvaient seuls sur la voie publique », a indiqué ce jeudi Philippe Astruc, procureur de la République​ de Rennes, dans un communiqué.

Les sept jeunes placés sous contrôle judiciaire

Lors de la première agression, survenue le 11 avril, le plaignant aurait indiqué avoir été atteint par un pistolet à impulsion électrique, de type Taser. La seconde victime aurait quant à elle été frappée avec une barre de fer avant que ses agresseurs n’essaient de lui dérober ses effets personnels. « Dans les deux cas, les victimes présentaient des incapacités de travail inférieures à huit jours », précise le communiqué du parquet.

En garde à vue, les sept jeunes, inconnus jusqu’à présent des services de police, ont minimisé leur participation aux faits. Présentés à un magistrat les 2 et 10 mai, ils ont été mis en examen pour violences volontaires aggravées et extorsion et placés sous contrôle judiciaire.

Société

De plus en plus de personnes LGBT se disent victimes d’agressions physiques

Justice

Six mois avec sursis après une agression homophobe à la sortie d’une discothèque du Mans

18 partages