Rennes : La mère de la jeune femme tuée par la police a porté plainte contre le conducteur

Il a été mis en examen et placé en détention vendredi soir. Accusé d’avoir forcé un barrage de police à Rennes alors qu’il était soupçonné de transporter de la drogue, un homme âgé de 26 ans sera poursuivi pour trafic de stupéfiants. Mais ce ne sera pas tout. Déjà « très connu » de la justice, cet homme originaire de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) devrait également être poursuivi pour tentative d’homicide sur le policier qu’il a chargé. Il pourrait également être jugé pour son rôle dans la mort de sa passagère. Âgée de 22 ans, celle qui était sa petite amie a été tuée par la balle tirée par un policier.

D’après les premières constatations, la balle avait ricoché. « Le tir a brisé la vitre du conducteur, blessant ce dernier en traversant l’un de ses bras positionnés sur le volant et venait atteindre la passagère par son flanc gauche », avait expliqué le procureur Philippe Astruc. Le jour de la mort de sa fille, la mère de la jeune femme a porté plainte pour homicide involontaire contre l’ex compagnon de sa fille, coupable d’avoir forcé le barrage.

Le policier entendu comme témoin

Le policier auteur du tir a également été entendu pour l’heure sous le statut de témoin par l’IGPN. « Il pourra être à nouveau entendu au besoin dans un cadre juridique différent », ajoute le procureur. Il explique avoir tiré en état de légitime défense alors que le véhicule lui fonçait dessus, lui percutant la jambe. Le policier affirme qu’il se trouvait du côté du conducteur au moment du tir, qui aurait involontairement atteint la jeune femme assise sur le siège passager de la Peugeot 208. 

En garde à vue, le conducteur de la voiture est resté silencieux, n’apportant aucune explication à ses agissements. Un sachet de 111 grammes de cocaïne était découvert à proximité de la voiture accidentée.