Rennes-Fenerbahçe : Le club breton ferme sa billetterie grand public par crainte de débordements

L’affiche a de la gueule et fera office de gros test pour le Stade Rennais en Coupe d’Europe. Mais malheureusement, le Roazhon Park ne fera pas le plein jeudi soir pour la réception de Fenerbahçe en Ligue Europa. Alors que la rencontre est classée à hauts risques, le club breton, en concertation avec l’UEFA, la division nationale de lutte contre le hooliganisme, la préfecture d’Ille-et-Vilaine et la mairie de Rennes, a en effet décidé de ne pas ouvrir sa billetterie grand public ce lundi après-midi comme cela était initialement prévu.

« Par mesure de précaution, la vente de billets est donc clôturée », indique ce lundi le Stade Rennais dans un communiqué. Jeudi soir, seulement 19.000 personnes, principalement des abonnés, seront donc accueillies dans le stade. Il y aura parmi eux 1.350 supporters turcs, réputés pour être très chauds, qui seront réunis dans le parcage visiteurs.

Les supporters divisés sur cette décision

« Cette décision nous attriste mais à la lecture des recommandations de nos interlocuteurs et au regard des récents débordements en marge de rencontres de football, elle s’impose comme la plus responsable et capable de répondre à l’objectif prioritaire du club : continuer d’accueillir son public, notamment les familles, dans les meilleures conditions possibles de sécurité », souligne le club.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux supporters rennais saluent cette « sage décision ». « Le club a raison malheureusement même si c’est bien triste d’en arriver là », indique un internaute, dénonçant « les abrutis qui n’en ont rien à faire du foot et qui ne pensent qu’à venir casser ou frapper ». Du côté des fans de Fenerbahçe, la pilule a par contre du mal à passer. « Vous avez juste peur parce qu’on va entendre nos supporters tout le match, dommage vous auriez eu une leçon d’ambiance dans votre stade », ironise d’ailleurs l’un d’entre eux.