Rennes : Après les violences sur le campus, un militant antifasciste condamné

Un militant antifasciste âgé d’une quarantaine d’années a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Rennes après une agression survenue sur le campus universitaire de Rennes-2. L’homme, déjà condamné plusieurs fois par le passé, a écopé d’un an de prison avec possibilité d’aménagement de peine. Il est également interdit de paraître sur le site Rennes-2 pendant deux ans.

Les faits reprochés ont eu lieu le 18 octobre. Une assemblée générale se tenait dans un amphithéâtre en présence d’étudiants. Une violente altercation avait éclaté après la venue de trois personnes identifiées par des participants comme des militants néonazis. Une interprétation démentie par la victime souffrant de plusieurs blessures par des coups portés, notamment à la tête.

Les violences dont le prévenu a été l’auteur ont été filmées par des caméras de surveillance. Elles intervenaient dans un contexte de tensions récentes entre militants d’extrême gauche et d’extrême droite.