Réforme du bac : Un adolescent passe une nuit en garde à vue après avoir bloqué le lycée Thiers à Marseille

Illustration de lycéens qui bloquent le lycée Thiers à Marseille, en 2018. — Gérard Julien / AFP

Un adolescent de 15 ans, interpellé lundi pour « menaces de mort » et « outrage à agent » lors du blocage de son lycée à Marseille, a passé la nuit en garde à vue avant d’être remis en liberté ce mardi.

Agé de 15 ans, il sera convoqué ultérieurement devant un juge pour enfants en vue de sa mise en examen. Le jeune homme participait lundi matin au blocage du lycée Thiers, dans le centre de Marseille, pour protester contre la nouvelle formule du baccalauréat. C’est à cette occasion qu’il aurait, selon la police, proféré des menaces de mort à l’encontre d’un policier. « Il a ensuite été identifié, et des agents sont venus l’interpeller dans l’établissement l’après-midi », a précisé la police.

Ce mardi, vers midi, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le commissariat de Noailles à l’appel de collectifs et syndicats, pour protester contre cette garde à vue. Dans un communiqué diffusé mardi, le syndicat Sud éducation a demandé « qu’aucune sanction ne soit prise à l’égard des élèves mobilisés et qu’aucune charge ne soit retenue à l’encontre de cet élève ». « Nous voyons depuis les manifestations lycéennes de décembre 2018, depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », s’installer une répression policière de plus en plus violente encouragée par l’Etat », a aussi déploré le syndicat.

Société

Réforme du bac : Les épreuves de contrôle continu perturbées ou bloquées dans une quarantaine de lycées ce lundi

Société

Réforme du bac : Des policiers cagoulés ont-ils contraint des lycéens parisiens à passer les épreuves de contrôle continu ?

5 partages