Réforme des retraites : Un professeur de maths interpelle Emmanuel Macron

Pierre Coste et Emmanuel Macron, mardi, à Pau. — GEORGES GOBET / POOL / AFP

Il a toujours un peu de mal à supporter qu’une personne l’alpague lors d’un évènement sur le terrain. Emmanuel Macron a été interpellé, mardi soir, à Pau, par un professeur de mathématiques béarnais sur la question de la réforme des retraites. « Monsieur, je suis gentil moi, vous êtes là, vous criez à partie, vous n’êtes pas sympathique, ni respectueux, a dit le président de la République, comme le note France Info. Faisant fi de tout ça, je viens vous voir et je vous parle. Ne me donnez pas de leçon de respect je vous en prie ou appliquez-les à vous-même ! »

« Pour se faire entendre, il faut parfois crier », a rétorqué du tac au tac le professeur au béret. « L’exemplarité est aussi utile », répond le chef de l’État. Celui qui est aussi conseiller municipal de Morlaàs, près de Pau, ne s’est pas laissé démonter : « Ce n’est pas en donnant la légion d’honneur à Black Rock qu’on l’est. » Black Rock est un gestionnaire d’actif américain, dont certains estiment qu’il pourrait profiter de la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Un de ces représentants en France, Jean-François Cirelli, a récemment reçu la fameuse médaille.

« Vous patachonnez dans la tête »

C’est alors qu’Emmanuel Macron a sorti un de ces mots délicieusement désuets dont il a le secret : « Vous patachonnez dans la tête. Vous mélangez tout. Ça n’a rien à voir. » Pourtant, Black Rock est devenue une des têtes de turc des opposants et opposantes à la réforme des retraites, notamment lors des manifestations. Et aussi pour ce professeur : « la réforme des retraites est un cadeau à tous ces gens. Les gens vont être obligés de cotiser à côté ». « C’est faux ! », a répondu le président.

« Je souhaitais attirer l’attention de Monsieur Macron sur sa réforme des retraites ainsi que sur les conditions de travail des enseignants », a dit Pierre Coste, le professeur, au journal Sud Ouest. Il a pu accéder au Palais Beaumont de Pau, où devait avoir lieu en suivant une réunion sur l’écologie, grâce à son accréditation en tant qu’élu d’une commune de l’agglomération paloise.

Justice

Des décrocheurs lyonnais d’un portrait de Macron, relaxés en première instance, ont été condamnés en appel

Politique

Emmanuel Macron promet de « continuer à expliquer et concerter » sur la réforme des retraites

11 partages