Réforme des retraites : « Il serait irresponsable de bloquer le pays », juge Gérard Larcher

Le président du Sénat (LR) Gérard Larcher a jugé jeudi qu’il serait « irresponsable » de la part des syndicats de « bloquer le pays » pour s’opposer à une réforme des retraites qu’il estime « indispensable ». « Il faut qu’on fasse tous preuve de responsabilité et je le dis, après la crise sanitaire, entre la crise énergétique, la crise du système de santé, il y a bien sûr un risque de cristallisation mais il faut aussi que les organisations représentatives des salariés soient responsables », a estimé sur RTL Gérard Larcher.

« Voici venu le temps des politiques et le temps de la décision qui va être prise par le Parlement », a-t-il ajouté, en répétant que cette réforme était « indispensable » et qu’elle actait « la victoire de la continuité d’une vision qui est celle de la majorité sénatoriale (de droite) » qui la propose depuis des années. « Le dialogue social n’a pas fonctionné correctement. Mais il serait irresponsable de bloquer le pays », a-t-il ensuite résumé sur Twitter.

L’ensemble des organisations syndicales ont appelé à une première journée de grèves et de manifestations le 19 janvier. La CGT pétrole a annoncé jeudi une grève les 19, 26 janvier et le 6 février.

Le président du Sénat a souligné que la « première préoccupation » de LR, « c’est d’abord les toutes petites retraites, que personne n’ait moins de 1.200 euros ». Avec le président de LR Éric Ciotti et le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, il sera reçu jeudi à Matignon par la Première ministre Elisabeth Borne à ce sujet.