Réforme des retraites : Fabien Roussel veut voir « un million » de personnes « déferler dans la rue » le 19 janvier

Afin de gagner le bras de fer contre le gouvernement, Fabien Roussel fixe des objectifs pour la première journée de mobilisation syndicale et politique contre la réforme des retraites. Le secrétaire national du Parti communiste exhorte ainsi « un million » de Français « à déferler dans la rue » le 19 janvier.

« Public, privé, jeunes, retraités, nous devons tous sortir massivement (…) Soyons 1 million à déferler dans la rue. Il n’y a que ce rendez-vous qui compte », déclare-t-il dans le Journal du dimanche. Ces dernières semaines, « Emmanuel Macron a organisé un simulacre de concertation : les changements apportés au projet initial n’enlèvent rien à sa brutalité pour des millions de salariés. C’est lui qui fait le choix des armes », déplore-t-il.

Demande d’un « vrai débat »

Au-delà de son appel à manifester massivement, le député du Nord en profite pour exposer de nouveau des propositions. Selon lui, il faut soumettre la réforme à un référendum plutôt qu’à un vote au Parlement. « Nous voulons un vrai débat sur une réforme progressiste des retraites. Le peuple doit y être pleinement associé. » « Un référendum, c’est six mois de campagne. Quoi de plus démocratique que d’engager un débat dans les usines, les facs, les médias, projet contre projet ? », souligne-t-il.

Le projet du gouvernement vise à reporter progressivement à 64 ans l’âge de départ à la retraite, au lieu de 62 ans actuellement, tout en accélérant l’allongement de la durée de cotisation. Les principaux syndicats, unanimement opposés à cette réforme, se mobiliseront jeudi prochain et l’ensemble de la gauche a appelé à rejoindre la contestation.