Records dans les jeux télé: Une bonne nouvelle pour les candidats… et les chaînes

Margaux est devenue la championne historique de l’émission. — PHILIPPE LE ROUX/FRANCE TV

  • Margaux, Paul, Renaud… Des candidats de jeu télé font parler d’elles et eux en battant des records.
  • Ces records sont favorisés dans les émissions avec champions récurrents, qui fidèlisent les spectateurs. 
  • Les chaînes favorisent l’engouement autour d’un ou une candidate, qui leur apporte de belles audiences. 

Son beau parcours dans N’oubliez pas les paroles l’a faite entrer dans l’histoire de l’émission. Margaux, 24 ans, a finalement quitté la semaine dernière le jeu télévisé présenté par Nagui après avoir remporté 530.000 euros au fil de ses 59 victoires. La « maestra » a ainsi battu un double record pour le programme de France 2 : record de gain, et record de participation.

Début janvier, alors qu’elle avait passé à peine plus d’une semaine dans l’émission, la jeune femme est entréedans le top 7 des «maestros», c’est à dire les meilleurs joueurs, du jeu. Le 22 janvier, elle est devenue la reine du programmeen cumulant 424.000 euros de gains. Elle a dépassé ainsi le record de 410.000 euros établi par Kevin en 2018. Puis, le 30 janvier, la championne a battu le record de victoires (55) détenu jusqu’à présent par Renaud, présent dans l’émission de décembre 2018 à janvier 2019. Si cette habitante de Saint-Malo a finalement été éliminée le 3 février, son parcours impressionnant n’a pas manqué d’être relayé par de nombreux médias – dont 20 Minutes.

Margaux, Paul, Marie-Christine et les autres

Margaux n’est d’ailleurs pas la seule championne de jeu télé à avoir fait les gros titres au cours des derniers mois. Il y a eu Paul, le champion des 12 Coups de midi sur TF1, éliminé le 10 octobre. Chouchou du public, cet étudiant en histoire grenoblois de 19 ans, atteint du syndrome d’Asperger, a passé plus de cinq mois dans l’émission de Jean-Luc Reichman, devenant le plus jeune champion de l’émission. Avec 153 participations, et 691.500 euros de gain, il n’a toutefois pas réussi à battre le record (193 participations et 809.392 euros de gains) de Christian Quesada, l’ancien candidat, qui a depuis défrayé la chronique – il a été incarcéré en mars 2019 pour détention et diffusion d’images pédopornographiques.

Quesada lui-même, qui détenait le record français de participation à un jeu télévisé, a été dépassé par une candidate… de Tout le monde veut prendre sa place, sur France 2. Il s’agit de Marie-Christine, qui a battu en novembre 2018 le record du monde de participations en solo à un jeu télé. Entre avril et décembre de cette année-là, elle a accumulé 213 victoires, empoché 196.900 euros et remporté une voiture et quatre voyages.

Se préparer pour battre des records

On ne devient pas un recordman ou une recordwoman de jeu télévisé par hasard. On connaît l’histoire de Margaux, qui avait tenté une première fois, sans aller très loin, de participer à N’oubliez pas les paroles. En retentant sa chance, la jeune femme a appris plus de 750 chansons par cœur, celles qu’elle jugeait « incontournables », afin de s’assurer de rester le plus longtemps possible dans l’émission. 

Marie-Christine, de Tout le monde veut prendre sa place, avait expliqué en 2018 à Ouest-France que son impressionnante culture générale venait de son père, « un ouvrier érudit [dont la] maison était remplie d’ouvrages ». La candidate, qui a étudié la littérature, l’anglais et la gestion, se préparait à chaque émission avec un carnet dans lequel elle inscrivait les thèmes sur lesquels elle avait été interrogée et des notes sur les sujets qu’elle maîtrisait moins.

André, qui a quitté Questions pour un champion en juin 2015, détient le record de gain de l’émission, soit 75.500 euros – rappelons que les participations sont limitées à cinq. Il expliquait peu après à Télé 7 Jours : « J’ai étudié une trentaine d’ouvrages en tout, j’ai rempli huit cahiers grand format avec ce que je ne connaissais pas. J’ai fait des graphiques, une sorte de généalogie des dieux grecs antiques… (…) Je m’étais aussi fait un carnet avec des listes à apprendre par cœur, comme les principaux prix Nobel depuis 1915. »

Champions récurrents

Tous ces jeux ont en commun un principe, celui du champion ou de la championne récurrente, qui reste plusieurs jours semaines, et même mois. Le jeu fonctionne dès lors comme un feuilleton, avec des rebondissements et du suspense. Les téléspectateurs attendent de savoir combien de temps le ou la championne va tenir. « Le candidat récurrent est une idée plutôt récente » en France, assure Dominique Bernard, l’un des plus prolifiques joueurs de jeux télé, qui publie depuis 2015 le Guide du candidat télé, et tient le blog jeuxteleactu.com. « Le premier jeu à champion récurrent moderne, c’est Tout le monde veut prendre sa place [lancé en 2006]. »

« Avoir un candidat récurrent qui bat des records, ça fait monter les audiences. Les gens regardent davantage l’émission, qu’ils aiment et supportent le champion ou le détestent et attendent sa chute », décrypte ce spécialiste des jeux, qui a participé à plus de cinquante d’entre eux depuis Astro Match en 1988.

Records d’audiences

N’oubliez pas les paroles a ainsi battu des records d’audience avec la fin du parcours de Margaux. Les effets de la « vague Margaux » se font d’ailleurs toujours ressentir. « Depuis [son] départ (…) lundi soir, la dynamique se poursuit », écrivait Nagui samedi sur Instagram. « N’oubliez pas les paroles reste numéro 1 tous les soirs cette semaine, et ce sur les deux émissions. » Et l’animateur de communiquer le bilan de la semaine, qui a vu Séverine remplacer Margaux comme « maestra »: « Le premier numéro réunit en moyenne 2.768.000 téléspectateurs et 18,4 % de PDA [part d’audience] chaque soir à 18 h 40, puis 3.769.000 et 19,3 % à 19 h 20. »

Du côté des 12 coups de midi, l’élimination de Paul en octobre dernier a été suivie par 3.89 millions de téléspectateurs en moyenne entre 11 h 55 et 12 h 48, selon Médiamétrie. Il s’agit de la meilleure performance historique en part de marché pour l’émission, qui a réuni 43,9 % de PDA.

« Un attachement réel »

« Il y a un côté feuilletonnant, il y a un attachement réel », déclarait Nagui sur France Inter le 3 février à propos du parcours de Margaux. Sonia Devillers lui faisait alors remarquer, dans L’Instant M, que Tout le monde veut prendre sa place est en directe rivalité avec Les 12 Coups de midi. « Quand [Jean-Luc Reichmann] a des superchampions vous en pâtissez, vous ressentez tout de suite la différence dans les audiences ? », lui a demandé la journaliste. Nagui a répondu par l’affirmative : « Quand on a battu Attention à la marche [diffusée de 2001 à 2010 le midi sur TF1], il n’y avait pas de champion. Ensuite ils ont changé d’émission et ils ont mis une émission avec un champion qui a réinstallé ce côté feuilletonnant. Il n’y a pas de secret. »

Les chaînes ont donc tout intérêt à construire un storytelling accrocheur autour de l’histoire d’un candidat. Un « parcours impressionnant » attire l’intérêt des journalistes, qui le suivent dans la durée, et des spectateurs, qui le commentent sur les réseaux sociaux. En septembre, Jean-Luc Reichman était interrogé par l’équipe de C’Cauet sur NRJ sur les rumeurs de défaite prochaine de Paul. Il déclare alors : « Je dois t’avouer que depuis la rentrée, plus on en parle, plus l’audience est belle. Donc continuez d’en parler, n’hésitez pas à dire qu’il est en train de tomber, puisqu’il me tarde d’attendre demain midi pour savoir s’il va encore rester. »

Paul a, depuis plusieurs mois, quitté l’aventure. Mais TF1 ne grimace pas pour autant. Depuis le 21 novembre, Eric, candidat breton de 46 ans, enchaîne les victoires aux 12 Coups de midi. Ce mercredi, sa cagnotte global s’élevait à 463.880 euros de gains et de cadeaux comme le relate le site de Télé Loisirs. Les fidèles de l’émission piaffent déjà à l’idée qu’un nouveau record soit établi.

Télévision

Candidats de jeux, invités de débats : Qui est payé à la télévision ?

Télévision

«N’oubliez pas les paroles» : Nagui félicite Séverine, victorieuse de Margaux, la championne historique

5 partages