Realme 8 Pro : A 299 euros, ce photophone très correct a des atouts pour jouer la carte jeune


Le Realme 8 Pro possède de bonnes dispositions en photo pour un prix contenu. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Présente en France depuis un an, la marque chinoise Realme lance son Realme 8 Pro, un smartphone dédié aux jeunes de 18 à 25 ans.
  • Vendu 299 euros, le terminal possède malgré son prix serré de sérieuses prétentions en photo avec un capteur de 108 mégapixels.
  • Offrant un bon rapport performances/prix, ce smartphone fait cependant quelques impasses techniques.

Realme serait-elle la petite marque de smartphones qui monte, qui monte ? Présent en France depuis février 2020, le constructeur cible les 18-25 ans avec des smartphones de milieu de gamme comme le Realme 8 Pro vendu 299 euros. 4G, sans certification d’étanchéité, c’est plutôt sur la photo qu’il veut séduire avec son capteur de 108 mégapixels.

L'écran du Real Me 8 Pro est Full HD+ mais 60 Hz.
L’écran du Real Me 8 Pro est Full HD+ mais 60 Hz. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Le slogan qui ne fait pas mouche

Franchement, c’est moche. Le slogan « Dare to Leap » («Oser faire ») gravé en lettres majuscules et réfléchissantes sur toute la hauteur de la coque arrière du Realme 8 Pro est une incontestable faute de goût. S’il vous plaît les gens de Realme France, dites à vos boss d’arrêter ça ! Dommage.

Le slogan de Real Me, gravé à l'arrière du smartphone est clairement une faute de goût...
Le slogan de Real Me, gravé à l’arrière du smartphone est clairement une faute de goût… – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Dommage, car la coque en question (en plastique) possède un revêtement texturé très agréable en main qui n’attrape pas les traces de doigts. Elle laisse surtout apparaître un impressionnant module photo planté par quatre objectifs dont l’un dissimule un capteur de 108 mégapixels (f/1.9). Celui-ci donne même son nom à un Mode Photo, au même titre que Nuit ou Portrait.

108 mégapixels pour tout faire

Ce capteur principal est épaulé par un module grand-angle de 8 mégapixels (f/2.3), ainsi que par deux modules de 2 mégapixels, l’un pour la photo macro (à 4 cm), l’autre pour la profondeur de champ et le noir et blanc. Le mode photo en 108 mégapixels n’est pas seulement là pour encombrer la mémoire de 128 Go (extensible par microSD) du Realme 8 Pro. Employé pour des photos grand format, il permet surtout d’effectuer des recadrages en postproduction sans nuire à la qualité de l’image finale. Zoomer sur une partie d’une image pour en extraire une autre photo est également une de ces vertus.

Sinon en basse lumière où les résultats restent sans éclat véritable, le Realme 8 Pro sait se tirer de la plupart des situations. Prime aux photos en grand-angle (119°) qui permettent vraiment de jouer avec l’espace. De leur côté, les photos macro sont d’une banalité assez confondante.

En 16 mégapixels, le mode Selfie donne le sourire aux amateurs d'auto portraits.
En 16 mégapixels, le mode Selfie donne le sourire aux amateurs d’auto portraits. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

On se consolera avec des selfies en 16 mégapixels (f/2.4) et un mode Portrait selfies qui donne le sourire.

Coup de projecteur sur la vidéo

Bonne surprise en vidéo. Le mode Film du Realme 8 Pro autorise la prise de vue en 4K (jusqu’à 30 mages par seconde) avec ou sans grand-angle, mais aussi en gardant la main (ou plutôt l’index) sur la correction d’exposition, la balance des blancs, l’autofocus, la vitesse et les ISO. De quoi faire mieux que la moyenne, mais aussi s’initier autant que faire se peut à la technique.

Le mode vidéo Dual-View permet de s'initier au vlogging.
Le mode vidéo Dual-View permet de s’initier au vlogging. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

La fonction vidéo Dual-View est intéressante pour faire un peu de vlogging : le smartphone utilise ses capteurs arrières et avant pour filmer l’utilisateur et ce qu’il voit simultanément. Il s’agit là d’une vraie tendance pour partager ses coups de cœur sur les réseaux sociaux.

L’Amoled sublime l’écran

L’écran de 6,43’’/16,33 cm du Realme 8 Pro bénéficie malgré le prix serré du smartphone d’une dalle Amoled avec capteur d’empreinte sous l’écran. Sa définition est Full HD + (2400 x 1080 pixels), mais son taux de rafraîchissement reste à 60 Hz, comme pour la plupart des smartphones.

L'écran du Real Me 8 Pro bénéficie d'une dalle Amoled.
L’écran du Real Me 8 Pro bénéficie d’une dalle Amoled. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Dommage pour les purs gamers qui risquent de pâtir d’un affichage qui manque un peu de réactivité, alors que de nombreux smartphones proposent désormais des rafraîchissements 90 Hz. Qui plus est, le processeur Snapdragon 720 G embarqué par le Realme 8 Pro risque d’occasionner quelques saccades sur les jeux les plus gourmands… S’il n’est clairement pas dédié aux jeux musclés, le dernier Realme l’est-il à la vidéo ?

Le Real Me 8 Pro ne dispose que d'un seul haut-parleur.
Le Real Me 8 Pro ne dispose que d’un seul haut-parleur. – CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Si son écran ne déçoit pas, tant par sa définition, sa colorimétrique, sa luminosité que ses noirs vraiment profonds… le Realme 8 Pro ne dispose que d’un seul haut-parleur (en bas). Celui-ci possède de bonnes ressources, même à volume élevé où il ne sature pas, mais pour la stéréo, il faudra repasser. C’est un peu antinomique avec le fait que l’appareil se revendique Hi-Rés Audio pour écouter de la musique non compressée…

Jusqu’à 2 jours d’autonomie

Du côté de l’autonomie, le Realme 8 Pro mise sur une double batterie de 2250 mAh, soit 4500 mAh au total. Avantage : une belle disponibilité qui peut tutoyer les 48 heures d’usage, mais aussi une charge plus rapide et sans chauffer. Bon point pour le constructeur qui équipe son smartphone d’une charge 50 W (47 minutes suffisent pour recharger l’appareil de 0 % à 100 %) et fournit le chargeur correspondant dans la boîte. En revanche, la charge par induction n’est pas comprise.

Le Realme 8 Pro possède donc de vraies ressources et ne déçoit pas. A 299 euros, son rapport performances/prix est son premier argument de vente, même si quelques lacunes peuvent contrarier les utilisateurs les plus exigeants. Sur la photo, qui est l’autre atout avancé par le smartphone, Realme tient la plupart de ses promesses, même si la photo macro reste ici un gadget dispensable tant les résultats obtenus sont en deçà des espérances. Restera la question du slogan gravé sur la coque. Passe encore sur la reproduction d’une petite pomme, même entamée, mais « Dare to Leap » sur 13 cm de longueur, quand même…

0 partage