Real Madrid : A nouveau victime d’insultes racistes, Vinicius estime que « la Liga continue de ne rien faire »

Le ton monte entre Vinicius et Javier Tebas. L’attaquant brésilien du Real Madrid a une nouvelle fois dénoncé les incidents racistes dans les stades espagnols, mais aussi l’inaction de la Liga, qui gère le football professionnel en Espagne. « Elle continue de ne rien faire », a-t-il écrit sur son compte Instagram samedi, au lendemain du match remporté par le Real Madrid au stade José-Zorrila de Valladolid (0-2). Sur diverses vidéos postées sur les réseaux sociaux et recueillies par les médias espagnols, on peut entendre le public proférer des insultes racistes, durant cette rencontre de la 15e journée de Liga.

« Les racistes continuent de se rendre dans les stades et de voir jouer le meilleur club du monde de près, et la Liga continue de ne rien faire. Je garderai la tête haute et je célébrerai mes victoires et celles du Real Madrid. A l’arrivée, de toute façon, c’est ma faute », a indiqué l’international brésilien dans une story postée sur son compte Instagram. La réponse de la Liga est vite venue samedi d’un porte-parole : « Concernant les faits survenus vendredi, la Liga continue d’enquêter et a détecté dans des vidéos postées sur les réseaux sociaux des insultes racistes de quelques personnes, et non de groupes, qui feront l’objet de plaintes, comme dans les cas précédents ».

L’enquête classée sans suite après le derby madrilène

Puis le président de la Liga Javier Tebas a lui-même réagi sur Twitter : « A la Liga, nous combattons le racisme depuis des années. Vinicius Jr, c’est bien dommage et c’est injuste de dire que la Liga ne fait rien contre le racisme. Renseignez-vous davantage. Nous sommes à votre disposition pour que tous ensemble, nous puissions aller dans le même sens ». Il y a un mois, la justice espagnole a classé sans suite une enquête sur des chants racistes entonnés par certains supporteurs de l’Atlético de Madrid, trois mois plus tôt à l’encontre de Vinicius.

Même si les chants ont été « désagréables, inappropriés et irrespectueux », ils ont été proférés dans le cadre « d’un match de football de rivalité maximale, accompagnés d’autres allusions désobligeantes ou moqueuses », avait justifié dans un communiqué le parquet de Madrid. « Les chants ne se sont pas reproduits plus de deux fois et ils ont duré quelques secondes », avait ajouté le parquet. Les auteurs des chants n’avaient d’ailleurs « pas pu être identifiés », selon le parquet. Des supporteurs avaient scandé « Tu es un singe, Vinicius, tu es un singe », avant et pendant le derby entre l’Atlético et le Real Madrid (2-1). Des projectiles, dont des briquets, avaient également été lancés sur le joueur et sur son compatriote brésilien Rodrygo.