RC Strasbourg : « Attaquant de surface », profil proche d’Ajorque… Comment jouer avec Habib Diallo ?

Habib Diallo et Ibrahima Sissoko, ici au duel en janvier dernier à Metz, sont désormais coéquipiers. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

  • Son arrivée a surpris à la fin du mercato : Habib Diallo s’était engagé avec le RC Strasbourg. Le FC Metz avait accepté une indemnité estimée à 10 millions d’euros.
  • Après la trêve internationale, le Sénégalais pourrait enfiler le maillot bleu pour la première fois en Ligue 1, dimanche contre Lyon.
  • Seul devant ? Avec un autre attaquant ? Avec qui en soutien ? On tente de répondre à tout ça.

C’est le joueur le plus cher de l’histoire du RC Strasbourg. Transféré du FC Metz en toute fin de mercato contre une indemnité estimée à 10 millions d’euros, Habib Diallo est très attendu en Alsace. L’attaquant sénégalais, de retour de sélection ce jeudi après-midi, pourrait jouer dès dimanche contre Lyon à la Meinau (15 h).

Sera-t-il titulaire ? Avec qui à ses côtés ? Son nouvel entraîneur Thierry Laurey en décidera mais cela n’empêche de se poser quelques questions quant à la future utilisation de l’ancien grenat. Dont le profil fait penser à un autre avant-centre, son nouveau coéquipier, Ludovic Ajorque…

« Diallo, c’est un attaquant de surface : bon de la tête, opportuniste, relativement adroit mais ce n’est pas quelqu’un qui va faire des appels en profondeur. Il n’apporte pas de vitesse ni de percussion », détaille Bernard Zénier, ancien joueur émérite du FC Metz et depuis suiveur assidu du club. « Pour faire simple, il se rapproche plutôt d’Icardi que de Mbappé. »

A Metz, il jouait seul devant

Soit un attaquant peu créatif dans le jeu mais capable de terminer les actions. La saison dernière, le Sénégalais y était parvenu avec 12 buts, dont un sur penalty. Il s’agissait-là de sa première bonne année en Ligue 1, au sortir d’un exercice plein à l’étage inférieur (26 buts dont 10 sur penalty). En Lorraine, le joueur avait l’habitude d’évoluer seul devant. Très rarement avec un autre attaquant de pointe, mais plutôt avec deux ailiers en 4-3-3.

En Alsace, la mise en place de ce même système signifierait le sacrifice d’Ajorque, peu en réussite depuis la reprise du championnat (1 but). Sur les ailes, ils seraient quatre à se battre pour deux places : Waris, Thomasson, Chahiri, Bellegarde voire Liénard. « Ils peuvent aussi jouer à deux devant, en 4-4-2. Ça ne semble pas incompatible de faire jouer Ajorque et Diallo ensemble », reprend l’ancien attaquant, meilleur buteur de Division 1 en 1987.

Dans ce cas-là, les ailiers pourraient conserver leur place et le milieu être également composé de deux éléments plus défensifs, comme Aholou ou Djiku, si ce dernier continue de ne plus jouer en défense centrale. Autre possibilité, revenir au 3-5-2 pendant longtemps si cher à Thierry Laurey. Il a l’avantage de laisser un duo devant… mais aussi de l’alimenter en centre. « Diallo en a besoin, il coupe bien les trajectoires et a progressé dans ses déviations », détaille encore Zénier. « Il faut que les ballons arrivent devant le but pour lui. »

« Un joueur complet et très adroit devant le but »

Avec Lala, Caci et Carole, il pourrait être servi. A condition aussi que ces derniers renouent avec leur précision d’antan… En attendant, l’arrivée du Sénégalais plaît au sein du vestiaire strasbourgeois, qui avait vu Lebo Mothiba être gravement blessé mi-août. « C’est très satisfaisant de voir débarquer un attaquant de cette trempe-là, réagit Adrien Thomasson. Avant de prolonger mon contrat (de 3 ans), j’avais demandé certaines garanties sportives. Le recruter prouve que le club est ambitieux. Pour l’avoir affronté deux fois l’an dernier, je me souviens d’un joueur complet et très adroit devant le but. Il nous avait fait mal en marquant à la Meinau. » Dimanche, personne ne le lui reprochera.

Sport

FC Metz : Le meilleur buteur de Ligue 1 Ibrahima Niane victime d’une grave blessure

Sport

PSG: Verratti, Marquinhos, Icardi, Di Maria… Une bonne dizaine d’absents (!) pour le match à Nîmes

4 partages