Quimper: Le maire, Ludovic Jolivet, quitte Les Républicains

Ludovic Jolivet est maire de Quimper depuis 2014. — FRED TANNEAU / AFP

La droite commence à connaître ce que la gauche avec connu en masse en 2017 : des départs d’élus vers Emmanuel Macron. Vendredi, c’est le maire Les Républicains de Quimper, dans le Finistère, qui a annoncé son départ du parti de Laurent Wauquiez. Ludovic Jolivet dit vouloir rejoindre Agir, le parti formé par des députés de droite proches de la majorité présidentielle, menés par la ministre de la Culture, Franck Riester.

Le maire explique, dans des propos relayés par Ouest France, que « Ma fidélité à ce parti (Les Républicains) s’avère désormais en pleine contradiction avec mes aspirations profondes. Et ces résultats m’invitent à en tirer la franche conclusion que le Président de la République, Emmanuel Macron, que le Premier ministre, Édouard Philippe, illustrent et développent des idées dont je me sens proche. »

Les municipales vont vite arriver

Les résultats des européennes de dimanche et sans doute passé par là. Au niveau national, la liste LR de François-Xavier Bellamy n’a pas atteint les 8,5 %, un score jamais atteint dans l’histoire de la droite de gouvernement sous la Ve République. A plus de quinze points que La République en marche et du Rassemblement national.

A Quimper, les résultats ont été encore plus clairs : la liste de Nathalie Loiseau (27,3 %) est arrivée plus de vingt points devant celle de LR (6,7 %). De quoi faire réfléchir bien des élus à moins d’un an des municipales de mars 2020.

Municipales 2014: Bernard Poignant, conseiller de François Hollande, perd Quimper

Politique

Crise chez Les Républicains: Pourquoi le patron du Sénat Gérard Larcher s’impose comme un recours à droite

2 partages