Qui est Pierre-Jean Chalençon, le collectionneur impliqué dans l’affaire des dîners clandestins ?

Le collectionneur Pierre-Jean Chalencon, dans le Palais de Vivienne à Paris le 15 décembre 2020. — TELBA/LMS/SIPA

On dit souvent qu’il n’y a pas de mauvaise publicité, juste de la publicité. Autant dire que Pierre-Jean Chalençon ne pouvait rêver meilleure pub ! Depuis un an, le « collectionneur », devenu une personnalité médiatique, n’en finit plus de multiplier les polémiques, d’un tweet douteux sur la « mort » de Line Renaud à son départ «forcé» de l’émission de France 2 Affaire conclue, jusqu’à sa récente implication dans l’affaire des dîners interdits qui défient la chronique depuis ce week-end. A-t-il organisé une soirée payante privée sans masques en pleine pandémie, ou encore dîné dans des restos clandestins avec des ministres comme le laisse supposer un reportage de M6 ? Le concerné plaide, par son avocat, « l’humour » et « le sens de l’absurde ». Mais qui est ce Pierre-Jean Chalençon exactement ?

Collectionneur de Napoléon et de polémiques

Né le 7 juin 1970 à Rueil-Malmaison, il a eu plusieurs vies en une. Il est ainsi connu comme confident de Charles Trenet et auteur d’une biographie publiée en 2015, mais également comme collectionneur, et plus précisément collectionneur d’objets sur Napoléon Ier. Une passion qu’il a depuis son plus jeune âge et qui lui a permis d’acquérir une des plus grandes collections au monde sur Napoléon, de plusieurs milliers pièces.

C’est par cette porte que Pierre-Jean Chalençon a fait ses premiers pas à la télévision, d’abord dans Vos objets ont une histoire puis dans Affaire conclue, toutes les deux sur France 2 et toujours comme expert. Mais après trois ans d’enchères, le collectionneur a quitté l’émission en juin 2020 à la suite d’une polémique sur les réseaux sociaux. En fait une photo où il posait tout sourire aux côtés de Dieudonné à l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen. Bingo malaise ?

Privé de « TPMP » et de « DALS »

Ce départ était l’aboutissement de plusieurs dérapages plus ou moins contrôlés, après un tweet douteux sur Bilal Hassani et la quatorzième place de la France à l’Eurovision, un autre sur Line Renaud invitée à « rejoindre » Johnny Hallyday. Ce ne fut une surprise pour personne lorsque Cyril Hanouna lui proposa d’intégrer l’équipe de TPMP à la rentrée 2019, une proposition qui ne sera jamais concrétisée. « On a fait des essais, mais ça n’a pas collé », selon l’animateur de C8. Il a aussi été recalé de Danse avec les stars, « pas grave pour moi, plus grave pour eux », avait-il commenté.

Sens de l’absurde ou mise en danger d’autrui ?

Ce que les téléspectateurs et téléspectatrices savent moins, c’est que Pierre-Jean Chalençon est propriétaire d’un ancien hôtel particulier à Paris, le fameux Palais Vivienne, au coeur du reportage de M6 et où a lieu une soirée privée sans masques.

L’organisateur, pour ne pas dire le « collectionneur », affirme en voix off déguisée : « J’ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres ». Dans un communiqué transmis ce dimanche par son avocat, Pierre-Jean Chalençon a implicitement reconnu être cette source, mais a donc plaidé « l’humour ». A voir si le procureur de Paris trouve ça drôle : il a ouvert une enquête pénale « des chefs de mise en danger d’autrui et de travail dissimulé », afin de « vérifier si des soirées ont été organisées en méconnaissance des règles sanitaires et de déterminer quels en ont été les éventuels organisateurs et participants ».

199 partages