Pyrénées: Une affiche anti-ours menace les randonneurs de balles perdues

Des chaussures de randonnée. Illustration. — PixaBay

« C’est la guerre ! Soyez très prudents : les projectiles peuvent être mortels à plus de 3 km. » Cet avertissement propre à glacer les sangs du touriste pyrénéen le plus zen figure sur une affichette découverte sur la commune de l’Ariège d’Auzat, à 30 km au sud de Foix, au départ du sentier menant à l’estive de Saleix.

Ce message menaçant, repéré il y a « quelques jours » par des bénévoles, a été rendu public ce lundi par deux associations de défense des ours, Pays de l’ours-Adet et Ferus. Il est accompagné de conseils pas très rassurants incitant les randonneurs à porter un gilet fluo et à ne pas quitter les sentiers balisés pour s’aventurer en montagne. L’avertissement est signé « les défenseurs de la montagne ».

L'affiche anti-ours retrouvée à Auzat, en Ariège. L’affiche anti-ours retrouvée à Auzat, en Ariège. – Pays de l’ours – Adet

La teneur de l’affichette porte la patte des anti-ours dans un contexte pyrénéen très tendu autour de la présence des plantigrades.

Pas de plainte et plus d’illusions

Les deux associations qui ont donné l’alerte indiquent qu’elles ont prévenu la préfecture et fait un signalement auprès du procureur de la République de Foix. Elles ne déposent toutefois pas plainte pour ironiquement « ne pas allonger la liste des affaires sans suite ».

« De leur propre aveu, il semble que les opposants à l’ours soient bien plus dangereux que les ours qu’ils dénoncent », commentent les pro plantigrades. Eux aussi appellent les randonneurs à la vigilance, non pas à propos d’éventuelles balles perdues, mais « afin de détecter de possibles actions et comportements orientés contre l’ours ». Ambiance.

Planète

Pourquoi la question de l’ours est-elle de plus en plus sensible?

Planète

Après l’agression de ses agents, l’ONCFS ne réalisera plus de constats de dégâts des ours

6 partages