PSG-Strasbourg: Tenus en échec par le Racing, les Parisiens devront attendre avant de fêter le titre de champion

Juan Bernat, et Anthony Goncalves lors du match de Ligue 1 PSG-Strasbourg, le 7 avil 2019 à Paris. — Francois Mori/AP/SIPA

De notre envoyé spécial au Parc des Princes,

Le PSG a concédé le match nul (2-2) au Parc des Princes ce dimanche soir contre le Racing Club de Strasbourg et devra attendre encore un peu avant d’être officiellement sacré champion.

>> Le titre attendra. Le PSG n’est jamais là où on l’attend. Il devait rouler sur Manchester en Ligue des champions ? Il se fait sortir au Parc contre une équipe B. Il doit être champion ce dimanche soir en battant le Racing ? Bah non, toujours pas. Intraitables cette saison en Ligue 1 à domicile avec 15 victoires en 15 matchs, les hommes de Thomas Tuchel ont laissé leurs premiers point en route face à une équipe strasbourgeoise appliquée. Le but égalisateur de Kehrer (81e) en fin de match avait redonné des espoirs de titre au public du Parc mais il faudra encore patienter.

>> Les grands boulevards Porte d’Auteuil. Aligner une telle flopée de défenseurs de métier au coup d’envoi (6) et se manger autant de contre-attaques, ça tient du génie. Avec une équipe bricolée sur le pouce par Thomas Tuchel, sans Mbappé, sur le banc au début de la soirée, les Parisiens ont trop vite pris la confiance après l’ouverture du score de Choupo. A tel point que le coach du PSG n’était pas loin de s’arracher les cheveux en voyant les boulevards laissés par ses joueurs aux Strasbourgois​. Et les Alsaciens ne se sont évidemment pas fait prier pour en profiter et marquer deux jolis buts avant la pause, signés Da Costa (28e) et Gonçalves (36e).

>> Choupo, comique héros. Dimanche, Choupo-Moting nous a donnés à voir un condensé de sa saison parisienne. Adulé par le Parc pour son côté attachant, en témoigne sa célébration du but au pied du virage Auteuil, après une ouverture du score rapide (13e), et moqué pour son côté un peu gauche, comme lorsque l’attaquant du PSG a réussi la prouesse d’enlever sur la ligne de but le petit ballon de Nkunku qui filait tout droit au fond. Remplacé par Mbappé en début de seconde période, le Pierre Richard du soir a été sifflé par une partie du public.

Sport

PSG: «Il est cash, et c’est rassurant»… Comment Thomas Tuchel a séduit son monde malgré les coups durs

Sport

Mercato PSG: Tuchel réclame «trois ou quatre joueurs» et prépare déjà le terrain pour cet été

68 partages