PSG-Real Madrid : Même « à 100 % dans la tête », Karim Benzema fait durer le suspense quant à sa présence face à Paris

Tout le monde a pensé à la même chose : si le Real Madrid envoie Karim Benzema en conférence de presse, ce lundi au Parc des Princes, à la veille du huitième de finale aller de Ligue des champions contre le PSG, c’est que l’attaquant français est sûr de jouer. Raté. Victime d’une contracture à l’ischio-jambier gauche fin janvier face à Elche, il s’est présenté tout sourire devant les journalistes. Pourtant, il l’a assuré lui-même, il ne sait pas encore s’il disputera « ce match qui pourrait être une finale », selon Carlo Ancelotti, l’entraîneur Merengue.

« Il y a eu beaucoup d’heures de travail, matin, midi, soir, j’ai travaillé à Valdebebas et à la maison, a expliqué Karim Benzema. Je me sens beaucoup mieux. On a un entraînement [ce lundi soir] pour voir comment je me sens et si je peux disputer le match demain. Dans la tête, je suis à 100 %, j’ai bien récupéré. Mais faut que j’aie les sensations sur le terrain. Après, on décidera. » Coup de bluff de l’attaquant français ?

« Il a l’accord des médecins »

Un peu, car en écoutant Carlo Ancelotti lui succéder sur la scène de l’Auditorium du Parc des Prince, on a quand même l’impression que Le Nueve sera bien titulaire : « Moi, je dois écouter et prendre une décision. L’accord des médecins, il l’a. Il s’est entraîné en faisant des courses et des sprints. Après, il y a la sensation du joueur et l’entraîneur doit attendre de voir ce qu’il dit. Ça fait un mois qu’il n’a pas joué, mais c’est Karim, pas un gamin. S’il est bien, il jouera. »

Les deux membres de la Maison Blanche ne veulent juste pas prendre de risque. « Je vais toujours me forcer pour mon équipe, sinon je serai resté à Madrid, a indiqué Benzema. Mais il ne s’agit pas de forcer pour me blesser encore plus, ce qui n’aiderait pas l’équipe. Il ne faut pas prendre de risque car la saison est longue. Si je joue, je donnerai tout. »

Bale possible suppléant de Benzema ?

La présence de Benzema ou non, mardi face à Paris, devrait quand même changer beaucoup de choses pour la défense du PSG, comme l’expliquait Marquinhos au micro de Canal+ : « Si les grands joueurs ne sont pas là, les joueurs qui entrent peuvent aussi faire la différence. Il faut savoir comprendre l’adversaire que t’as. Un [Benzema] qui aime plus avoir le ballon dans les pieds, qui cherche des espaces, qui est intelligent pour trouver des espaces derrière la ligne de milieu de terrain, qui sait aussi attaquer la profondeur, très expérimenté. Et l’autre [Bale] qui a de la vitesse, de la force… »

Car, oui, Gareth Bale pourrait suppléer le Français devant, comme contre Villarreal (0-0), samedi. Peu probant. Comme les résultats du Real (une victoire difficile en trois matchs) depuis que Benzema est absent. « Moi, je ne le prends pas comme une dépendance, soutient le natif de Bron. L’équipe a aussi déjà gagné sans moi. Maintenant, j’ai tout fait pour être là et on verra à l’entraînement. » Et, surtout, lors de la composition des équipes.