PSG : Kheira Hamraoui fait constater par huissier sa mise à l’écart durant un entraînement

Les relations demeurent très tendues entre Kheira Hamraoui et le PSG. Sous contrat jusqu’en juin 2023 avec le club de la capitale, elle a eu recours à un huissier pour faire constater sa mise à l’écart sportive durant un entraînement la semaine passée, a indiqué lundi une source proche de la joueuse, confirmant une information de RMC Sport.

Un huissier de justice s’est déplacé en fin de semaine dernière à Bougival « pour constater qu’elle s’entraînait toute seule, tous les jours », a déclaré cette source. « Ce n’est ni une provocation, ni une attaque envers le PSG, cela permet seulement d’acter les choses ».

Des relations difficiles avec Katoto et Diani

La milieu de terrain de 32 ans a vécu une saison 2021-2022 éprouvante, dans le sillage de la violente agression qu’elle a subie en novembre dernier face à deux hommes masqués, armés de barre de fer. Après le déclenchement de l’affaire, encore non élucidée, ses relations se sont dégradées avec une partie du vestiaire, et notamment avec les attaquantes Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani.

Hamraoui est en outre tenue à l’écart du groupe professionnel depuis le début de la saison en cours. « On a pris une décision concernant Kheira Hamraoui. Elle n’a pas été simple pour nous, ni pour elle. Hamraoui ne fait pas partie des projets sportifs du PSG et ça restera comme ça pour toute la saison », a reconnu la directrice sportive adjointe du PSG féminin, Sabrina Delannoy, vendredi au micro de Canal+. Malgré l’intérêt de plusieurs clubs, l’ancienne Barcelonaise « veut honorer la dernière année de son contrat : elle restera Parisienne cette saison », insiste son entourage.