PSG : Christophe Galtier espère encore trois recrues d’ici la fin du mercato

A l’image de ce qu’il a montré à voir depuis son arrivée au club, Christophe Galtier est apparu très à l’aise, jeudi, pour ce qui restera comme sa toute première conférence de presse d’avant-match de Ligue 1 (déplacement à Clermont samedi) en tant qu’entraîneur du PSG. Une première conf qui aura été marquée par une scène plutôt cocasse.

Alors qu’il évoquait le retour de Kylian Mbappé (après sa suspension lors du Trophée des champions), Galtier a été gêné par des bruits provenant d’une salle attenante, ce qui l’a passablement agacé. « Ils sont en train de faire un déménagement là, à droite ? Sans déconner… », a-t-il déclaré sur un ton qui ne laissait pas beaucoup de place à la rigolade. S’en est suivi un petit silence, un regard noir, puis le coach a retrouvé son sourire et s’est adressé aux journalistes dans un sourire : « Désolé, c’est la première ! ».

Galtier annonce la couleur pour la fin du mercato

La suite s’est passée sans encombres, les Bobs bricoleurs d’à côté ayant visiblement compris le message. Pendant une vingtaine de minutes, le coach parisien a évoqué de nombreux sujets, en particulier celui du mercato, alors que l’officialisation de l’arrivée de son ancien joueur à Lille Renato Sanches n’est plus qu’une question d’heures. Quand un confrère lui a demandé le nombre de recrues qu’il attendait encore « dans un monde idéal », le Marseillais s’est montré clair : « Trois ».

« Après, il y a la difficulté du mercato, a-t-il développé. Le président et Luis Campos travaillent énormément là-dessus. On n’est pas là non plus pour empiler des joueurs. Je veux un certain nombre de joueurs dans mon effectif, des joueurs qui soient très proches en termes de niveau pour être performants tout au long de la saison et créer aussi une saine concurrence. Mais est-ce que ces trois joueurs vont arriver rapidement, plus tard ou pas du tout ? Je ne sais pas. Je sais que le club met tout en œuvre pour avoir un effectif très compétitif. »

Alors que le club travaille à lâcher du lest – les départs de Gueye (Everton), Wijnaldum (AS Roma), Paredes (Juventus) et Kalimuendo (Rennes, Leeds) sont au centre des négociations actuelles – le PSG cherche toujours un défenseur central polyvalent, voire un milieu de terrain et un attaquant.