Provence : Le parc « Rocher Mistral » réclame 14 millions au village de La Barben

Le « Rocher Mistral », parfois surnommé « Puy du fou provençal », connaît manifestement une relation compliquée avec le village de La Barben (Bouches-du-Rhône), situé à 20 Minutes d’Aix-en-Provence. Installé dans le château médiéval qui surplombe le village de 900 habitants, le parc de loisir sur l’histoire et la culture provençale a indiqué sa volonté de réclamer devant le tribunal administratif de Marseille 14 millions d’euros de dommages et intérêts à la commune.

Le « Rocher Mistral » conteste la prise de trois arrêtés municipaux, signés cette fois par l’adjointe au maire qui repousseraient l’obtention des permis d’aménager de deux ans, estime-t-il. Ses avocats ont chiffré à 7 millions d’euros par an le préjudice. Le parc, inauguré en juillet 2021 et pour lequel plus de 20 millions d’euros – dont 6 millions de subventions publiques – ont été investis, souhaite en effet créer « un village provençal », un parking et deux tribunes. Des projets jugés vitaux pour la pérennité économique du site par sa direction.

Une nouvelle manche judiciaire s’annonce donc entre le parc et la commune. En octobre 2021, la municipalité avait déjà pris un arrêté fermant partiellement le site. Le « Rocher Mistral » avait également été assigné par France Nature Environnement pour deux aménagements réalisés sans permis et des voisins dénonçant les nuisances sonores des spectacles nocturnes. Ces deux requêtes avaient été déboutées par le tribunal.