Projet de loi anti-gaspillage : Le prix des jouets en plastique va augmenter

Un rayon de jouets dans un magasin La grande récré. — D.Bancaud/20minutes

Le prix des jouets risque d’augmenter dans les années qui viennent. C’est la loi anti-gaspillage, à l’étude au Sénat depuis ce mardi, qui prévoit cette hausse, qui pourra aller de quelques centimes à plusieurs euros, rapporte RTL.

Cette loi s’appuie sur le principe du pollueur-payeur. A partir de 2021, les fabricants de jouets en plastique devront mettre la main au portefeuille et payer une éco-contribution. Cette « taxe » servira à financer le recyclage des objets. Son montant, qui s’ajoute au prix d’achat, correspond aux coûts des opérations de collecte, d’enlèvement, de dépollution et de valorisation de ces déchets, précise L’Express.

Les plus grands jouets taxés davantage

En France, 75.000 jouets sont mis au rebut chaque année. La filière va donc mettre en place un système de récupération des jouets. La hausse des prix devrait être mesurée. « On essaiera de limiter cette hausse à l’éco-contribution, comme aujourd’hui pour les piles ou les appareils d’électroménager », a assuré Michel Moggio, directeur général de la Fédération des Industriels du Jouet, à RTL.

La part d’éco-contribution dépendra de la taille du jouet. Il s’agira de « quelques centimes si c’est un tout petit produit, et s’il est plus important en volume, ça pourra être de l’ordre de quelques euros », précise Michel Moggio. La contribution sera indolore pour une petite figurine mais pourrait devenir plus importante dans le cas d’une cabane en plastique.

Politique

Loi antigaspillage : Le Sénat donne son feu vert à un indice de « réparabilité » des équipements électriques et électroniques

Société

Obsolescence programmée : La durée de vie des lave-linge réduite de trois ans en moins de dix ans

5 partages