Procès Fillon : Le procès de François et Penelope Fillon renvoyé à mercredi

Sablé-sur-Sarthe, le 15 décembre 2019. François Fillon et son épouse Penelope sont accusés de «détournement de fonds publics» et «d’abus de biens sociaux». — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Cela n’aura pas duré plus de dix minutes. A peine le temps pour François et Penelope Fillon de decliner leur identité à la barre de la 32e chambre du tribunal judiciaire de Paris. Le procès de l’ancien Premier ministre, de son épouse Penelope et de son ancien suppléant Marc Joulaud, a été renvoyé à ce mercredi à la demande des avocats de la défense qui souhaitaient ainsi montrer leur soutien au mouvement de grève des avocats.

« Je ne ferai pas un grand moment politique dans un tribunal qui en a déjà vécu suffisamment, a expliqué dans une formule malicieuse Antonin Lévy, l’avocat de François Fillon. Nous souhaitons témoigner notre sympathie envers nos confrères en grève », pointant du doigt l’accès des justiciables au droit. Quelques heures plus tôt, de nombreuses robes noires bloquaient les accès à ce même tribunal pour protester contre le projet de réforme du gouvernement qui prévoit de rattacher les avocats au régime universel des retraites, alors qu’ils disposent aujourd’hui d’un régime autonome bénéficiaire.

La « plume » de François Fillon appelée à témoigner

Costume sombre sur chemise blanche, François Fillon n’a pas pris la parole lors de cette courte audience, si ce n’est pour donner sa date de naissance. Aux côtés de son épouse Penelope, il est apparu tendu, se triturant les mains en attendant que l’audience démarre.

Accusé d’avoir salarié et rémunéré son épouse comme collaboratrice parlementaire quand il était député alors qu’elle n’exerçait pas réellement de fonctions, il encourt une peine de dix ans de prison et de lourdes amendes pour « détournement de fonds publics ». Partie civile dans ce dossier, l’Assemblée nationale entend aussi réclamer 1.081.219,51 euros de dommages et intérêts , soit le montant des salaires versés à Penelope Fillon entre 1998 et 2013 auxquels s’ajoutent les charges patronales.

Pour leur défense, François et Penelope Fillon ont déjà annoncé leur intention de faire citer trois témoins : Sylvie Fourmont, la secrétaire historique de l’homme politique, Pierre Molager, un autre de ses anciens collaborateurs, et Igor Mitrofanoff, son ancienne « plume », qui était chargé d’écrire ses discours. Le procès doit durer jusqu’au 11 mars.

Suivez en direct ce procès sur le compte Twitter de nos journalistes : @helenesergent et @vvantighem

Justice

Procès Fillon : Qui sont les protagonistes de l’affaire et que leur reproche la justice ?

Justice

Procès Fillon : L’Assemblée nationale va réclamer plus de 1 million d’euros de dommages et intérêts

252 partages