Procès du car scolaire de Rochefort : Cinq ans de prison, dont trois avec sursis, requis contre le conducteur du camion

Ce mardi, cinq ans de prison, dont trois avec sursis, ont été requis contre le chauffeur du camion Mathieu Saurel, âgé aujourd’hui de 29 ans. Il est jugé depuis ce lundi devant le tribunal correctionnel de la Rochelle pour « homicides et blessures involontaires » après l’accident du 11 février 2016 ​qui a coûté la vie à six adolescents qui circulaient à bord d’un car scolaire.

La ridelle latérale du camion était ouverte au moment où il a croisé le car scolaire, qui a été éventré par le choc.

« Il n’est pas meurtrier »

Devant le tribunal correctionnel de La Rochelle, le procureur Clément Incerti a demandé la peine la plus forte, assortie d’un sursis, permettant ainsi au prévenu de solliciter un aménagement de peine pour les deux ans ferme, afin de « tenir compte de sa personnalité ». « Il est le responsable d’un accident gravissime, il n’est pas meurtrier », a justifié le procureur.

Il est jugé seul, sans son ex-employeur Eiffage, mis en examen fin 2020, mais qui a bénéficié d’un non-lieu confirmé en appel en février, au grand dam de certaines parties civiles. Le délibéré sera rendu le 5 mai 2022.