Procès du 13-Novembre : « Aujourd’hui, je souhaite faire valoir mon droit au silence », déclare Salah Abdeslam

13h22 : Le président de la cour d’assises insiste et tente d’inciter Salah Abdeslam à parler

« On arrive sur les faits du 13 novembre. Vous avez donné des explications durant cette audition, qu’on a eue des explications de Mohamed Abrini hier qui ne vous étaient pas défavorables. Je comprends pas bien » , tente Jean-Louis Périès, le président de la cour d’assises. Réponse de Salah Abdeslam : « J’ai gardé le silence pendant 6 années, c’était pas une chose facile, c’était la position que je souhaitais adopter au début de ce procès, j’ai changé d’avis, j’ai donné des explications, j’ai dit des choses, je me suis aussi exprimé à l’égard des victimes, avec respect, je n’ai plus rien à donner maintenant. Je ne peux plus m’exprimer maintenant, c’est au-delà… J’arrive plus » , lui répond Salah Abdeslam.