Prix des carburants : Jean Castex au « 20 Heures » de TF1 pour annoncer les mesures du gouvernement

Le Premier ministre Jean Castex annoncera ce soir dans le 20H de TF1 les mesures du gouvernement afin de faire face à la flambée des prix à la pompe, a annoncé ce jeudi la chaîne sur Twitter.

« Face à la montée des prix des carburants, le Premier ministre viendra annoncer en exclu les mesures du gouvernement pour faire face à cette augmentation », précise la chaîne, alors que l’exécutif réfléchit depuis plusieurs jours à un dispositif protégeant le pouvoir d’achat.

Chèque carburant ou baisse des taxes ?

Le Premier ministre devrait arbitrer entre un chèque carburant ou une baisse des taxes, les deux pistes sur lesquelles Matignon et Bercy ont travaillé ces derniers jours. Les prix à la pompe ont encore augmenté de 2 centimes la semaine dernière, atteignant des niveaux historiquement hauts à 1,56 euro le litre pour le gazole en moyenne, et 1,62 euro pour l’essence sans-plomb contenant jusqu’à 10 % d’éthanol (SP95-E10).

La baisse des taxes « n’est pas la piste qu’on privilégie », avait assuré jeudi matin le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune sur LCI, « car elle coûte très cher en concernant beaucoup de monde ». « L’idée, c’est d’avoir une mesure forte qui permette de contrer pour ceux qui ont besoin de la voiture pour travailler, pour chercher un emploi, rapidement une aide financière », « un dispositif qui soit le plus ciblé possible », avait-il précisé.

Clément Beaune avait également indiqué que les mesures étaient « imminentes », « à application rapide », estimant que « l’enjeu est évidemment important parce que les prix augmentent ». Depuis plusieurs jours, les oppositions de droite et de gauche appellent le gouvernement à annoncer des « mesures offensives », entre propositions de baisse temporaire des taxes sur l’énergie, baisse de la TVA de 20 % à 5,5 % ou encore instauration d’une « taxe flottante ». Mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait indiqué que l’exécutif était à la recherche d’une mesure « simple », « lisible, efficace ».