Présidentielle 2022 : Non, Jérôme Rodrigues n’a pas appelé à voter pour Emmanuel Macron

Il dénonce une « fake news ». Jérôme Rodrigues a démenti avoir appelé à voter pour Emmanuel Macron pour le second tour de l’élection présidentielle.

Plusieurs messages, relayés des milliers de fois sur Facebook et sur Twitter, avance que cette figure des « gilets jaunes », qui a été éborgné en 2019 par l’éclat d’une grenade de désencerclement lancée par un policier, a appelé à voter pour le président sortant.

Non, Jérôme Rodrigues n'a pas appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle.
Non, Jérôme Rodrigues n’a pas appelé à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. – Capture d’écran Twitter

FAKE OFF

« Je n’ai jamais, au grand jamais […] appelé à voter Macron », a fermement démenti Jérôme Rodrigues dans un live sur Facebook dimanche, dénonçant des « conneries » répandues sur le Web. Il a également démenti tout soutien à Marine Le Pen : « Ceux qui me suivent depuis trois ans savent que je ne donnerai ma voix ni à l’un ni à l’autre », a-t-il lancé, faisant allusion au président sortant et à la candidate du RN.

Les accusations ont surgi après que Jérôme Rodrigues a pris part samedi à une manifestation où l’un des mots d’ordre était « ni Macron, ni Le Pen ». Le mot d’ordre avait été relayé par Jérôme Rodrigues sur sa page Facebook.

Il avait expliqué cette position, avançant que les deux candidats « n’agissent qu’en faveur de leur intérêt de classe. Celle de la bourgeoisie, celle qui exploite femmes, hommes et enfants dans le monde entier. Celle qui détruit nos acquis sociaux, celle qui assassine à travers sa police, celle qui détruit faune et flore. Celle qui nous vend du rêve à travers une soi-disant classe moyenne. »

Priscillia Ludosky, autre figure du mouvement des « gilets jaunes », a également appelé à ne pas mettre de bulletins dans les urnes pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen.