Présidentielle 2022 : « Loser », « déserteur »… Rachida Dati se paye le directeur de campagne de Valérie Pécresse

Rachida Dati s’est lâchée jeudi contre Patrick Stefanini, le directeur de campagne de la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse​. « Je n’ai pas de leçons à recevoir de M. Stefanini. Il faut arrêter avec la légende qu’il a fait gagner des candidats », a-t-elle affirmé sur Franceinfo, en assurant qu’« il n’a jamais fait gagner Chirac, c’est Antoine Rufenacht qui était à la manœuvre ».

« Stefanini n’existait pas, ils lui ont offert à l’époque le gîte et le couvert », avec « des circonscriptions en or partout en France, il n’en a gagné aucune » donc « les leçons de campagne, il ferait mieux de se les garder », a ajouté la maire du 7e arrondissement de Paris, assénant : « les losers, ça ne m’intéresse pas ».

« Faut pas trop le sortir »

Quant à François Fillon, dont Patrick Stefanini a été le directeur de campagne, « il l’a laissé en rase campagne », a ajouté Rachida Dati, insistant : « les déserteurs c’est pas trop mon truc non plus ». « Il me donne pas de leçons, je lui donne pas de leçons » et « il reste à sa place », a-t-elle martelé, avant de rappeler que Patrick Stefanini « a été condamné pour emplois fictifs ». « C’est pour ça qu’on lui a dit [à Valérie Pécresse] faut pas trop le sortir », a assuré la cheffe de file de l’opposition LR à Paris.

Le ton était déjà monté entre Patrick Stefanini et Rachida Dati après une interview où l’ancienne ministre sarkozyste considérait comme trop technique la campagne de Valérie Pécresse. « Rachida Dati a été candidate aux municipales il y a deux ans, tous les Français se souviennent de la façon dont ça s’est terminé », avait rétorqué Patrick Stefanini, avant de revenir sur ses propos et de parler de « campagne courageuse et dynamique » qui « nous inspire tous les jours ». Pour Rachida Dati, « il a rectifié de manière assez pathétique ».