Présidentielle 2022 : Les Restos du coeur interpellent les candidats

C’est une tradition. Comme avant toutes les élections présidentielles, les Restos du Coeur ont publié ce mardi leur plaidoyer de douze engagements à l’intention des candidats, afin de placer « la lutte contre la pauvreté au cœur de la campagne ».

Les candidats doivent « être à la hauteur des enjeux sociétaux », a déclaré Patrice Douret, président bénévole de l’association caritative, d’autant que cette élection intervient après deux ans de pandémie.

Avec la crise sanitaire, « nous avons remarqué une aggravation de la situation des personnes que nous accueillons » , mais pas une explosion du nombre de demandeurs, indique le président des « Restos ».

Douze engagements évoqués

Parmi les douze engagements évoqués figurent un accès à l’alimentation facilité et un accompagnement renforcé aux personnes de moins de 25 ans les plus démunies « afin de lutter contre la précarité de demain ».

L’association évoque également la lutte contre la fracture numérique : les Restos du cœur estiment que l’inégalité d’accès à Internet s’est amplifiée depuis le début de la crise​ sanitaire, et apparaît comme un vecteur de l’éloignement croissant entre les personnes les plus précaires et les services publics.

Sur le volet associatif, le plaidoyer des Restos du cœur appelle les candidats à l’Elysée à encourager le bénévolat et à maintenir à 1000 euros le plafond de la loi Coluche, qui permet la défiscalisation à hauteur de 75 % des dons aux associations.

L’association fondée par Coluche en 1985 a pour habitude de publier des plaidoyers avant l’élection présidentielle, tout en affirmant sa neutralité politique, afin d’initier un rapprochement avec les candidats, selon le président des Restos du cœur.