Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron recherche « 5.000 figurants » pour remplir son meeting du 2 avril ? C’est faux

L’équipe de campagne d’Emmanuel Macron aurait-elle des difficultés à remplir la Défense Arena,  pour le meeting du  président-candidat le 2 avril ? Sur les  réseaux sociaux, une annonce, présentée comme émanant de Pôle emploi, est très partagée. « Pour le tournage à Paris du  meeting » du président sortant, il serait recherché « 5.000 figurants » pour occuper la salle d’une capacité de 30.000 places assises. On leur demande d’avoir « de la voix pour scander le nom du candidat pendant plusieurs heures » ou encore d’être « à l’aise pour le mensonge en cas d’interview ». Rémunération : 126 euros brut, frais de déplacement pris en charge.

« Il a touché le fond », estime un internaute. « C’est payé avec l’argent de nos impôts », s’indigne un autre. Florian Philippot, rallié à  Nicolas Dupont-Aignan, s’est aussi laissé convaincre : « La Macronie cherche à trouver où elle le peut un maximum de figurants pour remplir la salle ! Quelle misère ! Cette imposture doit prendre fin au plus vite », a-t-il tweeté le 26 mars.

FAKE OFF

Le ton de la publication le laissait déjà deviner : il s’agit d’une fausse annonce publiée sur un site parodique, desourcesure.info, « l’actualité vérifiée ou presque ». L’article a été publié le 18 mars. Et le compte Twitter du site a même publié un vrai-faux démenti le 21 mars : « Nous tenions à nous excuser pour notre fake news qui s’est propagée à vitesse grand V. Pôle emploi ne recherche pas 5.000 figurants pour le meeting de Macron. En réalité c’est 6.000. »

L’annonce s’inspire, par contre, d’une vraie offre, facilement retrouvable avec le numéro mentionné sur le site de Pôle emploi. Des « hommes moustachus » sont recherchés pour le casting d’une série américaine sur la haute couture, si cela vous intéresse.

Mais de la parodie à la réalité, il n’y a parfois qu’un pas : l’équipe de campagne du candidat s’est laissé tenter par un jeu-concours pour « attirer des curieux et parler, de manière ludique, à une base plus large que nos adhérents », comme elle nous l’explique. Un e-mail a ainsi été envoyé aux participants inscrits au meeting du 2 avril. Il leur est proposé de parrainer leurs contacts. Les personnes ayant invité le plus grand nombre de proches à la réunion publique pourront gagner des prix, comme un temps d’échange avec un ministre ou encore un portrait dédicacé par le candidat.

Cette « tombola » n’a pas manqué de susciter des moqueries de la part des adversaires d’Emmanuel Macron comme Eric Ciotti chez les Républicains ou  Olivier Faure du Parti socialiste. Si le nombre d’inscriptions au meeting n’est pas communiqué, l’équipe de campagne estime qu’il est « prometteur et correspond à [ses] objectifs ».