Premier League : Arsène Wenger de retour à l’Emirates Stadium pour la première fois depuis son départ d’Arsenal en 2018

« One Arsène Wenger, there’s only one Arsène Wenger. » Ce chant a symboliquement retenti, en plein match de Boxing Day Arsenal-West Ham (3-1), lundi à l’Emirates Stadium. Et pour cause, tous les supporteurs des Gunners ont eu la surprise de découvrir, sur l’écran géant du stade londonien, qu’Arsène Wenger était présent dans les tribunes. Une grande première depuis son douloureux départ du club, en mai 2018, après un interminable bail de manager d’Arsenal durant 22 saisons.

Désormais directeur du développement du football à la FIFA, fonction qui l’a poussé à suivre de près la Coupe du monde au Qatar, Arsène Wenger (73 ans) a donc mis plus de quatre années avant de se sentir prêt à retrouver « son » stade. Et pour la première fois depuis des lustres, les Gunners de Mikel Arteta sont tout en haut de la Premier League, et clairement en course pour décrocher un titre de champion, 18 ans après celui raflé par les fameux Invincibles de Wenger.

« Il a tellement d’influence »

Même mené à la pause par les Hammers (0-1), Arsenal a su inscrire trois buts en seulement 16 minutes (par Saka, Martinelli et Nketiah) pour renverser sa rencontre de reprise, et conforter sa surprenante première place en Premier League, avec huit points d’avance sur Manchester City, qui se déplacera mercredi (21 heures) à Leeds.

« J’espère qu’il aura envie de passer plus de temps avec nous et dans l’environnement de l’équipe, car il a tellement d’influence, a déclaré Mikel Arteta lundi soir. Pour tout le monde au club, il est tellement important. J’espère qu’il a pu mesurer la place qu’il a dans l’histoire de ce club. » Vous la voyez venir, la fiesta de folie à l’Emirates en mai prochain, avec Arteta et Wenger réunis autour des champions 2022 ?