Pouvoir d’achat: Pour le patron de Lidl il n’y a pas de risque de pénurie mais un risque d’inflation

Depuis le début de la guerre en Ukraine, se pose la question de la pénurie de l’huile de tournesol. Pas pour Michel Biéro, directeur exécutif achats et marketing de Lidl France, qui assure au Parisien avoir les stocks prévus pour une consommation normale de ce produit.

Une forte inflation des prix dans l’alimentaire

Son inquiétude en revanche, ce sont les envolées tarifaires des denrées alimentaires que la guerre en Ukraine pourrait générer. Le patron France de Lidl prévoit « En janvier, j’avais estimé que l’inflation serait de 3 à 3,5 % au premier semestre 2022 dans l’alimentaire. Je pense désormais que   la hausse des prix en France sera vraisemblablement deux fois plus forte, aux alentours de 5 à 8 % ». Une hausse importante aux yeux de ce patron d’une chaîne de supermarchés à bas prix, mais qui ne devrait pas avoir le même poids sur le  porte-monnaie des ménages​ que l’envolée des prix du gaz ou du carburant, qui pèsent bien plus.