Pouvoir d’achat : L’inflation s’accélère encore en mars, à 4,5 % sur un an selon l’Insee

L’inflation a nettement franchi la barre des 4 % en France sur un an en mars, toujours tirée par la hausse des prix de l’énergie et de l’alimentation, selon une première estimation publiée ce jeudi par l’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee).

Un lien avec la guerre en Ukraine

Après avoir atteint 3,6 % sur un an en février, la progression de l’indice des prix à la consommation (IPC) s’établit à 4,5 % en mars. Des prévisions conformes aux anticipations de l’Insee, qui s’attendait dès la mi-mars, dans sa note mensuelle de conjoncture, à ce que l’inflation passe le cap des 4 % en mars et évolue autour des 4,5 % au deuxième trimestre.

L’IPC harmonisé (IPCH), qui sert de base de comparaison au niveau européen, s’affiche à 5,1 % sur un an, après +4,2 % en février. Outre la hausse des prix des produits pétroliers liée notamment à la guerre en Ukraine, l’Insee observe une nette croissance du prix des produits manufacturés et de l’alimentation.

Les produits frais en hausse

La valse des étiquettes alimentaires est nourrie par le prix des produits frais, en progression de 7,2 % sur un an (5,9 % sur un an le mois précédent). Les prix de l’énergie continuent à flamber et s’affichent en hausse de 28,9 % par rapport à mars 2021.

Le coût des services progresse beaucoup plus modestement, à 2,3 % sur un an, tandis que celui du tabac reflue légèrement (-0,1 %). De février à mars 2022, l’IPC progresse d’1,4 % et l’IPCH d’1,6 %. L’estimation définitive de l’inflation pour le mois de mars doit être publiée le 15 avril par l’Insee.