Pourquoi 2023 ne se fera pas sans… le prince Harry, Ons Jabeur, Ron DeSantis ou Kristalina Georgieva

Du gouverneur de Floride, le républicain Ron DeSantis, au prodige français du basket Victor Wembanyama en passant par la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, voici dix personnalités à suivre dans le monde en 2023.

Ron DeSantis

Année critique pour Ron DeSantis, 44 ans. Le très populaire gouverneur de Floride, réélu haut la main en novembre à la tête de cet Etat du sud-est américain, devrait annoncer sa candidature aux primaires républicaines pour l’élection présidentielle de 2024. Cette étoile montante du camp conservateur affronterait alors son ancien mentor Donald Trump, qui l’afflige du sobriquet « Ron la Morale » (« Ron de Sanctimonious »).

Kristalina Georgieva

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Kristalina Georgieva sera en première ligne en 2023 pour tenter de conjurer une crise de la dette à grande échelle. La pandémie et le conflit russo-ukrainien ont fragilisé l’économie mondiale, fait exploser les emprunts des Etats et nourri une inflation vertigineuse. Entre hausse des taux d’intérêt et récession qui guette, nombre de pays plus fragiles risquent le défaut de paiement.

Prince Harry

Après son départ fracassant de la famille royale avec son épouse Meghan en 2020, son interview-choc en 2021 et une série documentaire attendue sur Netflix le 8 décembre, le prince Harry publie ses mémoires en janvier. Ce livre titré Le Suppléant et annoncé sans filtre, risque de faire grand bruit à quelques mois du couronnement de son père Charles, le 6 mai.

Bob Iger

Rappelé en novembre à la tête de Disney, Bob Iger a deux ans pour sauver son héritage et rattraper les pertes des plateformes de streaming avec lesquelles le géant américain du divertissement s’est lancé à l’assaut de Netflix. Son prédécesseur Bob Chapek, parti par la petite porte, s’était aussi attiré le courroux du gouverneur de Floride Ron DeSantis en critiquant sa loi « Don’t say gay ». Ce texte proscrit l’enseignement de sujets liés à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre en école primaire. En représailles, DeSantis a supprimé le statut particulier dont bénéficiait le parc d’attractions Disney World en Floride depuis les années 1960.

Ons Jabeur

Première femme arabe à disputer la finale du tournoi de Wimbledon, la joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur, a deux objectifs pour l’année prochaine : devenir numéro un mondiale et gagner un tournoi du Grand Chelem. La numéro deux mondiale âgée de 28 ans, est célébrée comme une star en Tunisie où le ministre des Sports lui a décerné le titre de « Ministre du Bonheur ». La joueuse, qui a commencé à percer dans le classement professionnel en 2018, a entraîné tout le pays à goûter cette discipline.

Sydney McLaughlin

L’Américaine Sydney McLaughlin, première coureuse à avoir brisé la barrière des 51 secondes sur le 400 mètres haies, devrait faire des étincelles lors des prochains championnats du monde d’athlétisme à Budapest en août. La championne de 23 ans, qui a déjà pulvérisé quatre fois le record du monde (50’68) de sa discipline fétiche, a laissé entendre qu’elle pourrait s’essayer au 400 mètres simple ou au 100 mètres haies.

Margot Robbie

Elle incarnera Barbie au côté de Ryan Gosling, dans le film du même nom très attendu de la réalisatrice féministe Greta Gerwig, puis retrouvera Brad Pitt dans Babylon de Damien Chazelle : la star australienne Margot Robbie poursuit l’an prochain sa prodigieuse ascension à Hollywood.

Peter Obi

Créera-t-il la surprise à l’élection présidentielle de février au Nigeria ? Le travailliste Peter Obi veut incarner le changement attendu par la jeunesse du pays le plus peuplé d’Afrique, en succédant au président Muhammadu Buhari. Ce catholique de 61 ans, qui affirme avoir la même montre depuis 17 ans et porter des chaussures valant moins de 60 euros, s’affiche comme le candidat incorruptible face à ses adversaires des deux principaux partis nigérians.

Tsai Ing-wen

Présidente de Taïwan depuis 2016, Tsai Ing-wen devra affronter ces prochains mois la pression grandissante de la Chine, qui a multiplié les incursions dans l’espace aérien de l’île, détachée du continent depuis 1949. En août dernier, les tensions ont atteint un niveau inédit après la visite à Taïwan de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi, à laquelle Pékin a répondu par de grandes manœuvres militaires.

Victor Wembanyama

L’« extraterrestre » Victor Wembanyama est hautement pressenti pour devenir en juin prochain le basketteur numéro un de la prochaine draft de la NBA (vivier dans lequel piochent les équipes du championnat américain). Le prodige filiforme de 2,21m, tout juste majeur mais déjà suivi de près par le public américain, joue actuellement pour les Metropolitans 92 (région parisienne) dont les matchs sont retransmis aux Etats-Unis, du jamais-vu pour un joueur et un championnat non-américain.