« Plus belle la vie » : On a assisté à l’inauguration du cabinet médical, le nouveau décor de la série

« Plus belle la vie » : Les coulisses de l’inauguration du cabinet médical — 20 Minutes
  • Ce lundi soir, France 3 diffuse le 4271e épisode de Plus belle la vie qui voit l’inauguration d’un nouveau décor.
  • Sur la place du Mistral se dresse désormais un cabinet médical et un salon de socio-esthétique.
  • 20 Minutes s’est rendu sur le tournage de la première scène de ce lieu flambant neuf à Marseille.

Le 18 mars dernier, c’était jour de fête au studio 1000 du pôle média de la Belle de Mai, à Marseille. En fin de matinée, les équipes de Plus belle la vie enregistraient leur première séquence au sein d’un nouveau décor : le cabinet médical du Dr Vidal et le cabinet d’esthétique d’Estelle Cantorel. Entre les quatre murs fraîchement repeints et décorés, les techniciens et techniciennes s’empressent de se mettre en place puisque arrivent Elodie Varlet et Simon Ehrlacher, les deux stars de la journée, pour tourner leur première scène (diffusée ce lundi soir sur le petit écran) dans cet espace qui sera désormais leur lieu de travail de fiction.

Au même endroit se trouvait il y a quelques mois encore une agence spécialisée dans les services à la personne. Auparavant, le décor a eu plusieurs vies, passant d’une épicerie au tout début de la série, à un cabinet médical puis à un cabinet d’avocat. Après quatre années passées sans médecin généraliste, les auteurs et autrices de la fiction de France 3 ont décidé d’attribuer ce rôle au personnage de Romain Vidal, arrivé en début d’année.

« On savait que le cabinet du Dr Leserman à l’époque avait très bien marché, que c’était un personnage qui manquait et que c’était un service de proximité qui parle à tous », justifie Clémentine Planchon, directrice artistique des studios intérieurs de la série. Pour soigner leurs petits bobos, les habitants du Mistral ne seront alors plus forcément obligés de se tourner vers l’hôpital, dont les fans de Plus belle la vie connaissent aujourd’hui chaque recoin.

Deux professions différentes mais complémentaires

Avant de lancer les travaux, plusieurs questions se sont posées. Qu’installer sur cette place emblématique ? Quels personnages y faire évoluer ? Et même combien ? Après avoir songé à allouer cet espace plutôt exigu à trois protagonistes, la production s’est résignée à en faire le lieu de travail de deux personnes. Cette double fonction fait d’ailleurs la particularité de ce décor qui constitue l’occasion rêvée de raconter deux fois plus d’histoires, à la fois différentes mais complémentaires. D’un côté, Estelle Cantorel retrouve un endroit pour pratiquer son métier d’esthéticienne et se lance dans la socioesthétique. De l’autre, Romain Vidal, ponte de la chirurgie, se recentre sur la médecine générale pour plus de proximité avec ses patients.

Il y a trois mois seulement, les fans de Plus belle la vie découvraient Le Marci, un restaurant dont le but était de donner un second souffle au quartier fictif. Pour la confection de ce lieu qui se voulait moderne et branché, les équipes de la série ont fait du repérage dans les rues de Marseille. Il va sans dire qu’elles n’ont pas eu à entreprendre les mêmes démarches pour le cabinet médical. « On est tous allés plein de fois chez des médecins, chez des esthéticiennes. On se nourrit un peu de ça », rapporte Clémentine Planchon.

La confection de ce nouveau cadre a également été sans commune mesure avec celle du restaurant et a pris « trois fois moins de temps, au moins ! » Le décor était déjà là, presque vide, et il n’y a eu que quelques aménagements à entreprendre. Plonger cet endroit dans une notion de bien-être, telle était la volonté de la directrice artistique des studios intérieurs de Plus belle la vie. « Pour elle, on est parti dans quelque chose de très clair, dans les tons blancs, pêche et assez doux. Pour lui, on est plus moderne, dans les tons brun foncé et noir », décrit Clémentine Planchon.

Avoir son décor, la sécurité de l’emploi ?

L’installation d’un nouveau décor dans le feuilleton doit s’accompagner d’une vision des auteurs et autrices, au moins à moyen terme, pour le rentabiliser. Si les personnages de la série doivent être heureux de retrouver un médecin généraliste à deux pas de chez eux, c’est donc aussi une excellente nouvelle pour Simon Ehrlacher, son interprète, dont le personnage ne devrait vraisemblablement pas connaître un sort funeste dans les prochaines semaines. « Avoir son propre lieu, ça veut dire plein de choses, que ton personnage va rester dans la série, donc plein de perspectives intéressantes », confie l’acteur lorsque le moteur des caméras est coupé.

L’acteur a désormais de grandes chances de voir le docteur qu’il incarne devenir récurrent dans la série. Une belle surprise pour lui qui avait délaissé la comédie depuis plusieurs années pour se consacrer à sa passion et ouvrir une école d’arts martiaux en Ile-de-France. « Ce qui a été compliqué, c’est plutôt toute la diction et se souvenir des textes, raconte-t-il. Au début, je mettais trois jours pour qu’un texte soit enregistré. Maintenant, si je l’ai la veille, le cerveau enregistre assez vite. » Et si jamais Simon Ehrlacher a du mal avec les termes techniques, il n’a qu’à passer un coup de fil à son papa, lui aussi médecin généraliste.

1 partage